Un recteur de Marseille demande la béatification de Soeur Rémuzat

Mgr Jean-Pierre Ellul, recteur de la basilique du Sacré-Coeur a passé quatre ans à réunir les documents nécessaires à l'ouverture du procès en béatification d'Anne-Madeleine Rémuzat, religieuse marseillaise qui joua un grand rôle durant la peste de 1720.

La basilique du Sacré-Coeur à Marseille
La basilique du Sacré-Coeur à Marseille
Fille d'aristocrate marseillais, Madeleine Rémuzat a eu très tôt la vocation religieuse. Elle rentra au couvent dès l'âge de 9 ans. A 12 ans, elle a des visions de Jésus. A 20 ans ses dons de clairvoyance sont connus et l'on vient de loin pour la rencontrer. Durant la Grande Peste de Marseille, après avoir la vision de la terrible catastrophe qui allait toucher la cité phocéenne, elle obtiendra que la ville soit consacrée au Sacré-Coeur, une première au sein de la chrétienté. 
La procédure en béatification était en sommeil depuis 1885... La procédure vient d'être relancée par le recteur de la basilique du Sacré-Coeur où repose en relique le coeur de la religieuse. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter