Jacques Bompard renvoyé en correctionnelle pour prise illégale d'intérêts

Le maire d'Orange, Jacques Bompard, va comparaître prochainement en correctionnelle pour "prise illégale d'intérêts". L'affaire concerne deux terrains de la commune que la mairie avait vendus et qui ont ensuite été rachetés par les Bompard. 

Jacques Bompard, le 5 octobre dernier lors de la manifestation pour protester contre le départ de la Légion étrangère d'Orange
Jacques Bompard, le 5 octobre dernier lors de la manifestation pour protester contre le départ de la Légion étrangère d'Orange © AFP
Jacques Bompard va comparaître dans quelques mois devant le tribunal correctionnel de Carpentras. Le député-maire d'Orange doit répondre de "prise illégale d'intérêts". Il avait été mis en examen en décembre 2010 à la suite d'une plainte déposée par un exploitant viticole d'Orange. L'homme, ex-membre du Front national, dénonce la vente de deux terrains par le conseil municipal d'Orange. Des parcelles vendues en mars 2005 par une société civile immobilière (la SCI Grégory), Une SCI rachetée par les Bompard au début de l'année suivante.

L'élu de la Ligue du Sud se défend dans un communiqué :

Cette nouvelle ne me surprend nullement. elle est de nature à réjouir les opposants politiques à l'origine de cette plainte. C'est avec la plus parfaite sérénité que je répondrai à l'appel de la justice, absolument certain de la droiture de mes actes comme de mes intentions."


Cette comparution pourrait troubler la campagne des municipales à Orange. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter