Les journalistes du groupe Nice Matin dans la rue

© Photo Mariella Coste
© Photo Mariella Coste

Les journalistes du groupe Nice Matin se sont mobilisés tout le week-end après avoir suivi deux jours de grève la semaine dernière. Dans une édition spéciale, ils dénoncent la casse sociale des actionnaires Hersant-Tapie.

Par Ghislaine Milliet

Sur le marché de Hyères ce matin, des journalistes de Var Matin distribuaient une édition spéciale à leurs lecteurs. D'autres mobilisations de ce genre ont eu lieu durant tout le week-end dans les départements du Var et des Alpes Maritimes , secteurs de diffusion du groupe Nice Matin (Var Matin, Nice Matin, Corse Matin). Dans cette édition, ils expliquent leur situation à leurs lecteurs. Leur avenir est incertain : 148 postes doivent être supprimés sur le millier d'emplois existants (dont un quart environ de journalistes). La semaine, dernière, les salariés du groupe ont suivi deux jours de grève.
Les négociations avec la direction reprendront vendredi.
DMCloud:132465
Malaise dans le groupe Nice Matin




A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus