Camargue : les riziculteurs s'estiment sacrifiés sur l'autel de la PAC

Le syndicat des riziculteurs dénoncent le choix du ministère de l'Agriculture. Une redistribution des aides européennes tournée vers l'élevage. Choix qu'ils redoutaient et qui pourrait les rayer de la carte agricole camarguaise. Selon eux, l'économie et l'écologie du territoire sont en mises à mal.


La fin des aides spécifiques dans la PAC 2015-2020. Le gouvernement français souhaite une autre distribution des aides. 
Les riziculteurs s'étaient notamment mobilisés en novembre redoutant ce choix. Aujourd'hui, les représentants des riziculteurs demandent à être reçus par le ministre de l'Agriculture avant le fin de l'année. 
Bertrand Mazel, le président du syndicat, cité dans La Marseillaise s'interroge sur cette décision du gouvernement qu'il qualifie de " paradoxale " puisque " depuis l'après-guerre, le ministère a soutenu la filière ".


Dans le reportage Bertrand Mazel, président du syndicat des riziculteurs, Gilles Allard et Bernard Bourouliou riziculteurs.