Var: le FN s'empare de Fréjus, Le Luc et Cogolin

David Rachline, candidat Front national à la mairie de Fréjus, face aux médias à l'issue de sa victoire. / © JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
David Rachline, candidat Front national à la mairie de Fréjus, face aux médias à l'issue de sa victoire. / © JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Trois communes du Var - Fréjus, Le Luc et Cogolin - ont été remportées dimanche par des candidats FN qui ont réussi à confirmer leur succès du 1er tour malgré des désistements de candidats. Le jeune FN David Rachline, 26 ans, s'est emparé de la mairie de Fréjus, en obtenant 45,5% des suffrages.

Par AFP & ALH

David Rachline, responsable des réseaux sociaux de Marine Le Pen, a aisément surfé sur le désaveu de l'équipe municipale sortante et les dissensions de la droite. La ville est l'une des plus endettées de France... et la plus médiatisée depuis quelques jours !
L'interview de David Rachline
Le DVD Elie Brun, maire depuis 17 ans, sous le feu des critiques et menacé d'inéligibilité, a obtenu 24%. Son ex-adjoint au tourisme, investi par l'UMP, Philippe Mougin, a recueilli 30,43%, pour un taux d'abstention de seulement 28,5% au second tour.

Le Luc : 
Un candidat divers gauche arrivé 4e au 1er tour s'était désisté. Au Luc, 9.500 habitants, c'est la liste du parti d'extrême droite menée par Philippe de la Grange qui l'a emporté avec 42% au second tour. Le DVD Dominique Lain est arrivé deuxième avec 40,9%, un troisième candidat de gauche, Ali Torchi, ayant remporté 16,1% des suffrages. André Raufast, maire sortant de gauche, s'était désisté pour le second tour.
A Cogolin, une ville de 11.000 habitants proche de Saint-Tropez, le FN Marc-Etienne Lansade a gagné avec 53,1% des suffrages. Le maire sortant,
Jacques Sénéquier (DVD), est arrivé second du duel avec 46,9%, soit 311 voix de moins. Deux candidats s'étaient retirés après le 1er tour, un PS et un UMP.
Le nouveau maire FN de Cogolin Marc-Etienne Lansade entouré de son équipe / © Vincent Bourquin -Étudiant IUT journalisme Cannes
Le nouveau maire FN de Cogolin Marc-Etienne Lansade entouré de son équipe / © Vincent Bourquin -Étudiant IUT journalisme Cannes
En revanche, Brignoles (16.000 habitants) n'est pas tombée dans l'escarcelle du FN. La députée UMP Josette Pons l'a emporté avec 59,94% dans un duel contre le tout nouveau conseiller général FN Laurent Lopez (arrivé en tête au 1er tour).
Une liste d'union de la gauche menée par Jean Broquier s'était désistée. La ville rebascule donc à droite, après avoir été dirigée par le communiste Claude Gilardo. A Hyères (54.500 habitants), le maire sortant DVD Jacques Politi a été battu par L'UMP Jean-Pierre Giran (39,7%). A noter que Bruno Gollnish, personnalité du FN, s'est contenté de la dernière place de la quadrangulaire (13,1%).

Josette Pons: "Je suis heureuse même si je ne réalise pas entièrement. Je me suis imprégnée pendant la campagne de cette ville en écoutant tous les Brignolais quartier par quartier. Je continuerai à les écouter pour donner une nouvelle image à Brignoles".


A la Seyne-sur-Mer (62.640 habitants), le maire sortant d'union de la gauche-PS Marc Vuillemot a été réélu, devant le FN (30,4%).

A Six-Fours-les-Plages (34.200 habitants), le maire Jean-Sébastien Vialatte (UMP) a été également réélu avec 50%, devant le FN (34,7%).
 / ©
/ ©
A Draguignan (37.500 habitants), le prochain maire sera un ex-adjoint à la culture sans étiquette Richard Strambio (47,9%) qui a battu le député UMP Olivier Audibert-Troin.


Sur le même sujet

Les + Lus