• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Fos-sur-Mer : des salariés de Lyondellbasell bloquent l'entrée du site de Caban

Le site pétrochimique Lyondellbasell à Berre l'Etang
Le site pétrochimique Lyondellbasell à Berre l'Etang

Une trentaine de salariés de la raffinerie LyondellBasell de Berre-l'Etang et d'autres entreprises bloquent mardi matin l'entrée du site de Fos-sur-Mer Caban pour réclamer la reprise des discussions avec la société Sotragem qui souhaite la racheter.

Par Robert Papin

La semaine dernière, les responsables du groupe américain Lyondellbasell ont rejeté l'offre de la société monégasque Sotragem qui souhaite investir près de 500 millions d'euros pour reprendre l'activité de la raffinerie du site pétrochimique de Berre l'Etang. Un offre soutenue par le ministère de l'industrie. Selon l'AFP, au côté des salariés de Lyondellbasell, des salariés des entreprises Kem One, Total, Naphta ou Ineos participaient mardi au blocage de cet autre site de Lyondellbasell à Fos-sur-mer.


Lyondellbasell ne veut pas de concurrents en Europe

Une partie des anciens salariés de la raffinerie et de ceux qui sont employés du site pétrochimique pensent qu'en réalité Lyondellbasell ne veut pas vendre. Les responsables du groupe américain veulent installer leur activités de raffinage et de fabrication de divers plastics aux Etats-Unis. Pour eux? vendre la raffinerie de BerreL'Etand serait installer un concurrent en Europe. 

Lyondellbasell poumon économique

Le site pétrochimique de l’usine Lyondellbasell  de Berre l'Etang emploie plus de 900 personnes. Et environ 350 salariés travaillaient à la Raffinerie. Mais de nombreuse entreprises sous-traitantes sont également concernées. Elles représentent plus de 3000 emplois.
Par ailleurs,  Lyondellbasell à Fos-sur-Mer Caban est un site intégré produit de l’oxyde de propylène, de l’alcool butylique tertiaire (TBA), des glycols de propylène et des éthers de méthyle (ou éthyle) tertio butyliques (MTBE ou ETBE). Ces produits entrent dans la composition de biens de consommation courante tels que vêtements, produits d’entretien, matériaux de construction ou carburants verts. Une partie de l’oxyde de propylène (PO) de Fos est transformée en polyols dans une unité du site qui est aujourd’hui la propriété de Bayer.


La Sotragem demande des explications

La société monégasque Sotragem, spécialisée dans le transport et le négoce de produits pétroliers, avait fait part de son souhait de poursuivre les discussions, affirmant qu'"aucune explication n'a été fournie par LyondellBasell pour justifier cette décision d'arrêter les négociations.

Division syndicale

Après l'annonce de l'arrêt des négociations par LyondellBasell, les syndicats se sont divisés sur les suites à donner au mouvement. L'intersyndicale a même été
dissoute, FO, CFDT, Sud et CFE-CGC ayant décidé de ne pas s'associer aux actions futures annoncées alors par la CGT.
La raffinerie de Berre-l'Etang a été mise "sous cocon" début 2012, prête à redémarrer en cas de reprise, et compte désormais moins de 20 salariés, les autres (350 environ)
étant déjà partis dans le cadre d'un plan social. Mais les syndicats craignent que sa fermeture "mette en péril" l'ensemble du complexe pétrochimique de LyondellBasell,où travaillent 900 personnes au total.

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus