Draguignan : La maison du bourreau et son musée de la justice doivent bientôt ouvrir

Avec trois salles d'exposition toutes enrichies de documents authentiques, le lieu se veut avant tout un condensé de l'histoire de la justice de Draguignan. / © f3ca
Avec trois salles d'exposition toutes enrichies de documents authentiques, le lieu se veut avant tout un condensé de l'histoire de la justice de Draguignan. / © f3ca

Le musée de l'histoire de la justice de Draguignan devrait ouvrir ses portes avant l'été. Ce musée occupe l'ancienne maison du bourreau où jadis les condamnés à mort étaient guillotinés de 1843 à 1859. Ce lieu historique devrait accueillir une réplique grandeur nature d'une guillotine.

Par Anne Le Hars

En plein coeur de Draguignan, au pied de la tour de l'horloge, dans l'ancienne maison du bourreau, le musée de l'histoire de la justice n'attend plus qu'une autorisation administrative pour ouvrir ses portes.

La municipalité précédente ayant refusé de financer le projet, les dons de particuliers ont été l’unique moyen de mener à bien cette entreprise. "Nous avons récolté les 20.000 euros nécessaires à sa mise en œuvre", se félicite Pierre Gayrard - Président de la société d'études des scientifiques à Draguignan.

Ici, l'histoire de la justice s'expose et s'explique aussi par des anecdotes ou par ses moments sombres. En un peu plus d'un siècle, près de 150 personnes ont été exécutées à Draguignan.

Reportage Malory Francis, Dequidt Alexandre et Espanol Céline :
La maison du bourreau à Draguignan
Intervenants : Pierre Jean Gayrard - Président de la société d'études des scientifiques à Draguignan et Richard Strambio - maire de Draguignan.

Sur le même sujet

Les + Lus