Ollioules : Sexagénaire écroué pour vente de milliers de faux tableaux sur internet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Lebaratoux avec AFP

Un père de famille de 69 ans a été mis en examen pour escroquerie et contrefaçon en bande organisée et placé en détention provisoire après avoir écoulé des milliers de faux tableaux sur un site internet.

"Le retraité achetait avec différents membres de sa famille des tableaux ou des lithographies dans les vide-greniers ou brocantes de la région, qu'il faisait retoucher dans un atelier de peinture avec l'apposition d'une signature d'artistes locaux, parfois nationaux (Dufy, Daumier..)", ont expliqué des sources proches du dossier.
"L'oeuvre une fois retouchée était revendue sur un site marchand (eBay) sous différents pseudonymes à des prix très intéressants de manière à éviter les contentieux".



Cette escroquerie aurait rapporté plus de 200.000 euros ces 2 dernières années, selon le parquet, qui précise que plusieurs dizaines d'oeuvres ont été saisies lors des perquisitions.
L'enquête a abouti à l'interpellation de sept personnes "en début de semaine", a précisé le parquet.
L'homme, considéré comme l'instigateur, a été arrêté lundi à Ollioules avec 3 fils, une belle-fille et 2 autres membres de sa famille par l'antenne de police judiciaire de Toulon.
3 d'entre eux ont été placés sous contrôle judiciaire.
Les investigations de l'Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC) ont démarré en 2013 après la détection de tractations suspectes sur internet.
Une information judiciaire a été ouverte dans la foulée, en mars 2014, auprès d'un juge d'instruction du TGI de Toulon, qui a désigné conjointement la PJ et l'OCBC.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.