Cet article date de plus de 7 ans

Réforme du permis : Plus d'un inspecteur sur deux en grève (syndicats)

Le Syndicat national F0 des inspecteurs, cadres et administratifs du permis de conduire et de la sécurité routière (majoritaire), le Syndicat national des personnels techniques, administratifs et de services demandent "la suspension de la réforme", synonyme "de privatisation des examens".
Pour réduire les délais de passage du permis et baisser son coût le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé début juin le recours à des retraités de la police et de la gendarmerie pour surveiller les examens du code à partir du 1er juillet.
Dès 2015, la surveillance de l'examen du code sera confiée à un prestataire agréé par l'État. Le but est de permettre aux inspecteurs de se concentrer sur l'examen de conduite.
"Il suffirait de recruter environ 200 inspecteurs (...) pour permettre de réduire les délais de passage de l'examen du permis de conduire", a contesté Pascale Maset, secrétaire générale du Snica-FO. Elle menace d'engager "une grève illimitée dès septembre" pour faire reculer le gouvernement.
La réforme du permis de conduire prévoit par ailleurs d'autoriser la conduite accompagnée dès 15 ans, contre 16 actuellement, et de proposer des cours de sécurité routière pour tous les élèves de seconde.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social transports sécurité