Roquebrune-sur-Argens : 5 ans d'inéligibilité requis contre le maire : Luc Jousse

Publié le Mis à jour le

Au tribunal correctionnel de Draguignan, les juges examinaient le cas du maire de Roquebrune-sur-Argens poursuivi pour soustraction ou détournement de fonds publics. Il est reproché à Luc Jousse l'utilisation laxiste de cartes de carburants et l'achat d'une voiture haut de gamme. 

Les avocats et les opposants au maire étaient présents, mais l'intéressé absent, pour cause de vacances au Canada.

Les défenseurs de Luc Jousse ont bien demandé le renvoi de l'audience, mais la présidente du tribunal a estimé que "quand on est convoqué devant un tribunal depuis le 23 mai et qu'on est, en plus, élu de la République, on se doit de se présenter ou au moins de se faire représenter sans demander de report".


L'affaire a donc été retenue pour être jugée.
5 ans de déchéance des droits civiques et 20000 euros d'amende ont été requis à l'encontre de Luc Jousse.
Le maire de Roquebrune-sur-Argens sera fixé sur son sort le 16 juillet prochain.