• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Une goélette nommée Tara

La goélette Tara sur le quai d'honneur de Papeete. / © CEA
La goélette Tara sur le quai d'honneur de Papeete. / © CEA

C'est un labo flottant qui fait le tour du monde. Tara fait escale à Marseille du 20 au 29 septembre, d'abord sur le quai d'honneur, face à la mairie, puis vers l'esplanade du J4 du 22 au 29 septembre. Mais qui est Tara ?

Par Valérie Smadja

La goélette Tara réalise une expédition en Méditerranée, de mai à novembre 2014. Elle a deux objectifs : étudier scientifiquement, en mer, la pollution plastique et  sensibiliser, à terre, sur les nombreux enjeux environnementaux liés à la Méditerranée.

Un labo à ciel ouvert

Dans le but d’apporter des réponses, les scientifiques réalisent à bord de Tara une mission interdisciplinaire afin de mieux comprendre les impacts du plastique sur l’écosystème méditerranéen. Une étude scientifique, impliquant 15 laboratoires, est donc menée à bord de Tara sur la pollution plastique en mer, coordonnée par le Laboratoire d’océanographie de Villefranche-sur-mer en France et l’Université du Michigan aux États-Unis. L’accumulation de débris plastique dans la nature est l’un des fléaux récents les plus répandus et durables sur la surface de notre planète. Pourtant nous connaissons trop peu de choses sur ce qu’il advient de ces plastiques et sur leurs rôles dans la dynamique des écosystèmes.

Du plastique dans la chaîne alimentaire ?

Tara qualifie les matières plastiques qui se répandent en mer. De véritables écosystèmes microscopiques et macroscopiques (bactéries, protozoaires, micro-algues, crustacés, mollusques etc.) se développent à la surface de ces fragments de plastique posant des questions sur l’entrée probable de ces polluants dans la chaîne alimentaire. « Ce plastique flottant charrié par les grands fleuves qui se jettent en Méditerranée est devenu une composante de son écosystème qui influence la chimie de la mer », explique le Dr Gaby Gorsky, responsable scientifique de la mission et directeur de l’Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer.

Visites et expos ouvertes au public

-Un membre d'équipage organisera des visites publiques de la goélette ; Sur le quai, une animation pour les juniors sera réalisée par la Surfrider Foundation. Dimanche 21 septembre de 10h à midi et de 14h30 à 18h au Quai d’honneur devant la Mairie, puis mercredi 24 septembre de 14h30 à 18h et samedi 27 septembre de 10h à midi et de 14h30 à 18h à la Société Nautique de Marseille.
Animations et visites gratuites, dans la limite des places disponibles, réservation par ordre d’arrivée.


- Exposition Notre Planète Océan :
Ouverte au public dans la boutique Agnès b. jusqu'au 29 septembre du lundi au samedi de 10h à 19h au 33 Cours Honoré d'Estienne d'Orves, 13001 Marseille.

- Conférence pour le grand public:
« Méditerranée une mer sous pression » 450 millions d’habitants vivent sur les zones côtières de la Méditerranée répartis dans 22 pays riverains.  Les difficultés liées aux pollutions venant de la terre se multiplient, mettant sous pression l’écosystème marin essentiel pour les populations et pour la vie en général. Parmi ces pollutions, la présence croissante de micro-plastiques. Mais des solutions concrètes existent. Samedi 27 septembre à 18h à la Villa Méditerranée, Marseille. Inscriptions : goo.gl/71T0UG

Sur le même sujet

Marseille : la journée des blessés de guerre

Les + Lus