Entraîneur depuis cette saison de l'équipe réserve du Real Madrid, Zinédine Zidane a été suspendu lundi par la Fédération espagnole pour une durée de trois mois. Motif : l'icône du football français n'aurait pas les diplômes requis.

A l'annonce de cette décision, le club madrilène  a promis de la contester "par toutes les voies légales" précisant dans un communiqué "son désaccord absolu avec cette résolution" alors que plusieurs quotidiens de la presse espagnole parle d'une suspension de trois mois.

Selon le Real Madrid, "Zinédine Zidane est habilité par la Fédération française de football pour exercer en tant que premier entraîneur dans la catégorie dans laquelle il se trouve : à savoir la Segunda B, troisième division espagnole. 

Des débuts mitigés en tant qu'entraîneur

En attendant l'issue de la procédure, cette sanction est un coup dur pour l'ancien international âgé de 42 ans, quelques mois seulement après avoir fait le grand saut en prenant les rênes de la réserve du Real, sa toute première expérience de technicien principal.

Sur le terrain, "Zizou" connaît depuis sa prise de fonction un début de saison compliqué : une défaite dans le mini-derby face à l'Atletico B pour son tout premier match, et un bilan de quatre victoires en dix matches (cinq défaites, un nul).

Selon le quotidien espagnol AS, Zinédine Zidane disposerait pour le moment de la licence UEFA A, équivalente au niveau 2, et la Fédération française de football doit encore valider les heures de pratique du Français, nécessaires à l'obtention du niveau 3 d'ici le printemps prochain.

"Celui qui a porté plainte a trouvé le moyen que l'on parle de lui sur mon dos. Beaucoup d'autres entraîneurs sont dans mon cas et personne ne dit rien."


 

Face aux attaques dont il est victime de la part notamment d'autres entraîneurs, l'ancien N.10 des Bleus est sorti de sa réserve, affirmant dans les colonnes du Figaro qu'il ne souhaitait pas "passer (ses diplômes) en trois mois en Espagne" car il voulait achever sa formation en France. "Il y a des envieux partout. En Espagne et ailleurs" conclut-il.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité