6 mois de prison avec sursis pour 3 policiers accusés de la mort d'un autiste à Marseille

Les trois policiers ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. / © France 3 Provence-Alpes
Les trois policiers ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. / © France 3 Provence-Alpes

Des peines de six mois de prison avec sursis ont été prononcées ce mardi à l'encontre de trois policiers qui étaient accusés d'homicide involontaire sur un autiste. L'homme de 48 ans était mort au cours de son interpellation le 7 septembre 2011 dans le 10ème arrondissement de Marseille. 

Par Karine Bellifa

Le tribunal correctionnel de Marseille vient de rendre son délibéré ce mardi à 14h : il condamne trois policiers à six mois de prison avec sursis pour avoir causé la mort d'un homme de 48 ans. Ils ont également été condamnés à verser solidairement 60.000 euros à la famille de la victime.

Mort d'asphyxie

Les 3 fonctionnaires de police avaient procédé à une interpellation musclée d'un homme "menaçant" d'1m90 pour 118 kgs le 7 septembre 2011 à Marseille. L'homme souffrait d'autisme et s'est débattu lors de son interpellation. Les policiers l'avaient alors maintenu au sol en lui faisant une clé au cou. Uune compression thoracique d'une dizaine de minutes qui avait fait perdre connaissance à la victime. Réanimé par les secours, l'homme était mort le lendemain à l'hôpital. Le rapport médico-légal montre qu'il est mort d'asphyxie.

Si les fonctionnaires de police bénéficient de droits et de prérogatives liés à leurs fonctions, ils ne sont pas sans limite"


a déclaré le président du tribunal Fabrice Castoldi en prononçant son jugement.
L'homme était autiste. Il avait 48 ans. / © France 3 Provence-Alpes
L'homme était autiste. Il avait 48 ans. / © France 3 Provence-Alpes

Ils ne savaient pas qu'il était autiste

Les policiers avaient raconté à la barre la difficulté avec laquelle ils avaient maîtrisé l'homme,à propos duquel le centre de commandement avait omis
de leur préciser qu'il était autiste.  Les trois fonctionnaires condamnés sont un policier de 38 ans, auteur de la clé au cou sur la victime et deux femmes, l'une âgée de 33 ans chef de bord de l'équipage de police-secours le jour des faits, et l'autre âgée de 26 ans, simple adjoint de sécurité à cette époque.

Sur le même sujet

Les + Lus