Un an d’inéligibilité pour le maire de Roquebrune-sur-Argens Luc Jousse

Luc Jousse, maire UMP de Roquebrune-sur-Argens / © MAXPPP
Luc Jousse, maire UMP de Roquebrune-sur-Argens / © MAXPPP

Luc Jousse, maire de Roquebrune-sur-Argens dans le Var, était poursuivi pour "provocation à la haine où à la violence en raison de l'origine ethnique". Le tribunal correctionnel de Draguignan l'a déclaré coupable et condamné aussi à 10.000 e d'amende. Luc Jousse va faire appel.

Par @annelehars

L'élu avait tenu des propos choquants envers la communauté rom lors d'une réunion publique aux Issambres, provoquant la plainte de deux associations, dont La Ligue des droits de l'homme le 12 novembre 2013.

Luc Jousse était absent lors de la lecture du délibéré. Son avocate, Me Elodie Gigant a immédiatement fait appel de ce jugement. Le maire peut donc alors conserver son mandat actuel.

Selon Var-Matin, le tribunal a par ailleurs alloué 2.000 euros de dommages et intérêts à la Ligue des droits de l’homme et au Forum européen des Roms et des gens du voyage, parties civiles.

Délibéré Jousse
Reportage: F. Huss, A. Dequidt et C. David

Intervenants:
Gaël Gangloff Avocat des parties civiles
Elodie Gigant Avocate de Luc Jousse
Gilbert Branchet Association les indignés de Roquebrune sur Argens

A lire aussi

Sur le même sujet

Hautes-Alpes : des confitures à la fleur de mélèze

Les + Lus