Marseille : marche républicaine contre la barbarie : près de 50 000 personnes

des milliers de marseillais ont commencé à défiler, tous ensemble contre la barbarie / © Photo : Jean-Louis Boudart
des milliers de marseillais ont commencé à défiler, tous ensemble contre la barbarie / © Photo : Jean-Louis Boudart

Contre la barbarie des milliers de personnes ont commencé à défiler dans les rues de la cité phocéenne . Une salve d'applaudissements a ouvert la marche de ces milliers de Marseillais qui se sont rassemblés sur le Vieux Port .

Par Marc Civallero

Après la douleur face à l'assassinat de 17 personnes à Charlie Hebdo et à la porte de Vincennes , les Marseillais ont décidé, ensemble, sans aucune banderole politique, de défiler dans les rues de la cité phocéenne pour réaffirmer leur attachement aux valeurs progressistes et républicaines. Ils ont décidé d'opposer à la violence et à la haine les valeurs de solidarité , d'égalité et de démocratie .

les marseillais défilent contre la barbarie / © Photo : Ghislaine Millet
les marseillais défilent contre la barbarie / © Photo : Ghislaine Millet


Des crayons pour la liberté d'expression et contre l'Obscurantisme
Des crayons pour la liberté d'expression / © Photo : Philippe Perrot
Des crayons pour la liberté d'expression / © Photo : Philippe Perrot

Sur le parcours de la manifestation " Je suis Charlie "... fleurit sur les balcons Marseillais
"je suis Charlie" sur les balcons / © Photo : Ghislaine Millet
"je suis Charlie" sur les balcons / © Photo : Ghislaine Millet

 Les rues du centre ville ...des milliers de manifestants
 / © Photo : Philippe Perrot
/ © Photo : Philippe Perrot

les rues du centre ville cet après-midi, samedi 10 janvier / © Photo : Philippe Perrot
les rues du centre ville cet après-midi, samedi 10 janvier / © Photo : Philippe Perrot

la banderole de tête de cortège proclamait "Pour la démocratie, l'égalité, les libertés, combattons tous les fascismes". "Not afraid !" (Pas peur !), pouvait-on sur d'autres pancartes.
Dans le cortège toujours, Jean-Luc, un professeur de lettres de 44 ans, a dit vouloir transmettre à ses élèves "l'esprit Charlie Hebdo", c'est-à-dire "leur apprendre à penser par eux-mêmes". 

Je l'ai appris moi-même en lisant Rabelais, Voltaire, Pierre Desproges et Charlie-Hebdo. L'ouverture d'esprit, je crois que ça s'apprend


PCF, PS, la LDH, le MRAP, plusieurs mouvements féministes, la CFDT,  l'UNSA, la FSU, Attac, avaient appelé à cette manifestation du Vieux Port à la Place Castellane. Un autre rassemblement est aussi prévu dimanche sur le Vieux-Port en même temps que la grande manifestation à Paris.

Sur le même sujet

Les + Lus