VIDEO. Procès Air cocaïne : témoignage des parents de Nicolas Pisapia

Inculpé dans l'affaire Air Cocaïne, Nicolas Pisapia est originaire de Velaux / © ERIKA SANTELICES / AFP
Inculpé dans l'affaire Air Cocaïne, Nicolas Pisapia est originaire de Velaux / © ERIKA SANTELICES / AFP

17 heures en France, midi à Punta Cana : l'audience Air Cocaïne s'ouvre ce lundi. 14 prévenus dont 4 Français sont jugés en République Dominicaine. L'un des Français est originaire de Velaux. Nous avons rencontré ses parents. 

Par Nathalie Deumier

Entre polar et film d'espionnage, l'affaire Air Cocaïne porte bien son nom. Le 19 mars 2013, sur le tarmac de Punta Cana (République Dominicaine), un avion s'apprête à décoller pour la France lorsque une grosse quantité de drogue est découverte. L'avion contient 680 kilos de cocaïne, répartis dans 26 valises. Quarante personnes sont interpellées dans la foulée. Ce lundi, le procès commence avec 14 d'entre elles. Sur les 4 Français, Nicolas Pisapia est originaire de la région, ses parents habitent à Velaux (Bouches-du-Rhône.)

Entre France, Roumanie et République Dominicaine, une vie de famille compliquée 

Nicolas Pisapia est domicilié à Bucarest, il vivait avec une Roumaine, avec qui il a un enfant. Il travaille dans l'immobilier et s'était rendu en République Dominicaine pour, dit-il, rencontrer des investisseurs sud-américains. Après son arrestation, sa compagne a souhaité rompre les liens. Les grands-parents du petit Raphaël, 6 ans, ont entamé une procédure auprès de la justice roumaine pour continuer à voir leur petit-fils.
Reportage de Robert Papin

Qui mène l'enquête ? 

Le général Rolando Rosado Mateo, chef de la Direction Nationale de Contrôle des Drogues a mené l'enquête. Il a également participé à l'opération d'arrestation. Avant cette opération, le président de la République Dominicaine lui reprochait son manque de résultats et d'efficacité en matière de lutte contre la drogue. Le général Rosado Mateo était également soupçonné de liens avec les trafiquants. Beaucoup pensent qu'il aurait monté cette opération de toutes pièces pour tenter de garder son poste. Il est aujourd'hui destitué de ses fonctions. De plus, les Etats-Unis  et l'Espagne ont lancé contre lui un mandat d'extradition pour corruption et trafic.  

Sur le même sujet

Samuel Le Bihan présente un prototype censé transformer le plastique en diesel à Antibes

Les + Lus