Affaire de Ligonnès: Le point sur les ossements trouvés dans le Var

C'est une découverte qui pourrait relancer l'enquête mais qui pour l'heure reste très incertaine. La disparition de Xavier Dupont de Ligonnès pourrait trouver une explication suite à la mise au jour d'ossements humains ce mardi 28 avril, entre Bagnols-en-Forêt et Fréjus dans le Var.

C'est un promeneur, Olivier, muni d'un détecteur de métaux, qui a fait cette découverte lors d'une promenade avec son chien. Il l'a signalée aux policiers du commissariat de Fréjus, mardi, vers 20h30. L'homme a décrit aux policiers "un camp de survie" dans la forêt, qui est traversée par la route qui mène à Bagnols.

"Il s'agit (...) d'ossements éparpillés, ça n'est même pas un squelette entier qu'il va falloir identifier. Il y a quelques éléments (...) qui laissent à penser  qu'il s'agit d'un homme. De façon assez anecdotique, il y a une bombe de mousse à raser", a détaillé la procureure.



Reportages et direct sur place, PERSIA Bernard et Didier BEAUMONT :

Quand seront connus les résultats ADN ?

Pour l'heure, elle se refuse à toute conclusion sur l'identité du cadavre. "Aujourd'hui, tout est plausible, il ne faut surtout pas se précipiter en disant 'c'est untel' ou 'ça ne l'est pas', a-t-elle prévenu. Nous avons une affaire sensible, celle de Xavier Dupont de Ligonnès, donc nous n'excluons rien et nous mettons les moyens pour identifier ce défunt. Après, rien ne nous dit aujourd'hui que c'est lui."

Mais "il ne faut pas déduire de la présence du SRPJ sur les lieux qu'il s'agit de M. Xavier Dupont de Ligonnès", a insisté la proceure.


La police judiciaire de Toulon s'est saisie de l'affaire. Ces ossements ont été retrouvés dans une grotte en pleine forêt, à environ 10 kilomètres du lieu où Xavier Dupont de Ligonnès a été aperçu pour la dernière fois, le 15 avril 2011, dans un hôtel de Roquebrune-sur-Argens.