Alerte avalanche au plus haut niveau dans les Alpes-Maritimes

Les Alpes-Maritime sont maintenues en vigilance orange ce samedi en raison d'un risque "fort" d'avalanches sur les massifs de ces départements et même "très fort" en ce qui concerne le Mercantour. Ils ne sont en revanche plus en vigilance neige.

Alerte orange "avalanches" dans les Alpes-Maritimes.
Alerte orange "avalanches" dans les Alpes-Maritimes. © AFP
Sur le massif du Mercantour, "le très fort risque d'avalanche se maintient jusqu'en mi-journée. Avec l'arrêt des précipitations, le nombre de départs spontanés devrait diminuer notablement. Toutefois, vu les très grosses accumulations de neige présentes et le maintien d'un vent modéré, des départs de grosses avalanches pouvant atteindre des routes de montagne seront encore possibles dans l'après-midi", indique Météo France dans son bulletin.

En raison des importantes chutes de neige depuis vendredi soir, la circulation a pu connaître des perturbations dans les départements du massif alpin, plus ou moins importantes selon les axes routiers.

Routes de Casterino et Tende toujours coupées


Ainsi la route d'accès à la station de sports d'hiver d'Isola 2000, a été coupée dans les deux sens ce samedi matin, "en raison des conditions météo" avant de rouvrir en milieu de matinée. La route de la petite station de Casterino et du col de Tende, près de la frontière italienne, était également coupée samedi.

Les chutes de neige ont été importantes ce samedi, il est tombé 30 à 50 cm au-dessus de 1500 m et même parfois 1 mètre sur l'est du massif du Mercantour. Le risque de départ spontané d'avalanches a fortement diminué mais le risque de déclenchement d'avalanches au passage de skieurs restera fort dimanche, surtout au-dessus de 1800 m. Le risque d'avalanches sera en baisse lundi.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
avalanche montagne sorties et loisirs neige météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter