• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Crash de la Germanwings : journée d'hommage aux victimes deux ans après au Vernet

© Maxppp
© Maxppp

Ce vendredi, un hommage est rendu aux 149 victimes de la Germanwings au Vernet dans les Alpes-de-Haute-Provence à proximité du lieu du crash. Après une cérémonie oeucuménique  dans la cathédrale de Digne-les-Bains, une oeuvre commémorative sera dévoilée et des gerbes déposées au cimetière du Vernet.

Par AV avec AFP

Le 24 mars restera à jamais marqué par le drame de la Germanwings dans le coeur des habitants du Vernet. Il y a deux ans, jour pour jour, un A320 s'était écrasé sur le montagne avec 149 personnes à son bord. Deux ans après, l'incompréhension est toujours aussi forte face à ce qui a pu pousser le copilote allemand Andreas Lubitz à ce geste fou. 

La contre-enquête du père du copilote

Ce vendredi, dans le petit village des Alpes-de-Haute-Provence, un nouvel hommage est rendu aux victimes, sur fond de polémique alors que le père du pilote tente d'accréditer la thèse de l'accident et non du suicide. 
Le vol 4U 9525 de la Germanwingse, filiale low-cost de la Lufthansa, assurait la liaison Barcelone à Düsseldorf avec six membres d'équipage et 144 passagers, en majorité des Allemands (72) et des Espagnols (50) lorsqu'il s'est écrasé.

Si très vite, les autorités comprennent qu'il n'y a pas de survivant, la thèse privilégie tout d'abord est celle d'une avarie technioque et non d'un acte volontaire, se souvient le général David Galtier, commandant de la gendarmerie de la région Paca, qui avait
supervisé les secours.
L'analyse des boîtes noires a cependant rapidement confirmé que le copilote dépressif de 27 ans avait volontairement envoyé les passagers et l'équipage à la mort avec lui en veillant à verrouiller la porte du cockpit après la sortie momentanée du commandant
de bord.

500 personnes attendues

En cette journée du souvenir, 500 personnes sont attendues au Vernet. Ce matin, les proches peuvent se recueillir lors d'une cérémonie oeucuménique dans l'intimité dans la cathédrale Notre Dame de Digne-les-Bains, puis une gerbe sera déposée devant la stèle au Vernet.

Cet après-midi, une oeuvre d'un artiste dédiée aux victimes sera dévoilée et des gerbes déposées au cimetière du Vernet où des restes humains non identifiés ont été inhumés dans une tombe commune. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chantal Marchand, directrice départementale des finances des Alpes-Maritimes

Les + Lus