Décès de Marie-Madeleine Peyronnet, secrétaire particulière d'Alexandra David-Néel, à Digne-les-Bains

Publié le

La confidente de l'exploratrice au cours des dix dernières années de sa vie, qui faisait vivre depuis son héritage et sa mémoire dans sa maison de Digne-les-Bains, vient de s'éteindre à l'âge de 92 ans.

La "tortue" s'en est allée. Marie-Madeleine Peyronnet, secrétaire particulière de l'exploratrice Alexandra David-Néel, s'est éteinte mardi 25 avril 2023, à Digne-les-Bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence, où elle résidait, apprend France 3 Provence-Alpes. Née le 30 juin 1930 à Rechaïga, en Algérie française, elle allait avoir 93 ans.

Le surnom de "tortue" lui avait été donné par Alexandra David-Néel qui, voyant un bas roulé en boule dans un escalier, pensait qu'il s'agissait d'une tortue. Après avoir appelé Marie-Madeleine pour lui demander de l'enlever et d'en prendre soin, elles avaient découvert ensemble, dans une grande hilarité, la véritable nature de l'objet.

L'histoire d'amitié entre les deux femmes avait débuté en 1959, presque par hasard. A 29 ans, Marie-Madeleine Peyronnet ne rêve que de voyages. D'Algérie, elle vient rendre visite à sa sœur qui possède un hôtel à Aix-en-Provence. C'est durant ce séjour que Marie-Madeleine Peyronnet rencontre Alexandra David-Néel, qui elle-même séjourne à Aix et qui cherche une secrétaire. Marie-Madeleine est engagée initialement pour trois mois comme secrétaire particulière. Elle restera au service de la grande exploratrice les dix dernières années de sa vie, à Digne-les-Bains.

Figure incontournable et appréciée dans les Alpes-de-Haute-Provence, Marie-Madeleine a travaillé sa vie durant pour continuer à publier l'œuvre et à faire connaître l'exploratrice.

L'esprit du Tibet à Digne

Ayant hérité du droit de vivre à Samten Dzong ("Forteresse de la méditation" en tibétain), la maison d'Alexandra David-Néel à Digne-les-Bains, elle contribue à la réédition de l'œuvre écrite par l'exploratrice après le décès de cette dernière, le 8 septembre 1969.

Marie-Madeleine Peyronnet fonde en 1977 l'association  Alexandra-David-Néel, qui a pour vocation de développer ler musée consacré à l'exploratrice.

Employée par la Ville de Digne-les-Bains, Marie-Madeleine Peyronnet assure jusqu'en 1995 la direction du musée, organisant l'accueil des touristes et des personnalités, les visites et l'hébergement des visiteurs tibétains : personnalités, lamas, troupes folkloriques, musiciens, artistes ou encore des moines.

Un hommage les 6 et 7 mai ?

"C'est avec beaucoup d'émotion que j'apprends la disparition de Marie-Madeleine Peyronnet, qui incarnait le lien entre la grande exploratrice Alexandra David-Néel et la ville de Digne", a réagit Patricia Granet, maire de la préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, sollicitée par France 3 Provence-Alpes.

"Marie-Madeline faisait partie des personnes dont on pensait qu'elle ne disparaitrait jamais", s'est également émue l'élue de Digne.

"Tous les Dignois, mais aussi les très nombreux connaisseurs de l’œuvre David-Néel venant de tous les coins de la terre, se souviennent des visites de la maison de l’exploratrice conduite par Marie-Madeleine. Des anecdotes souvent drôles, mais aussi des précisons importantes sur la vie et les voyages de la Grande Dame de Digne", a rappelé l'association des Amis d'Alexandra David-Néel.

Les 6 et 7 mai, Digne-les-Bains accueillera la première édition de son salon du livre. Un hommage pourrait lui être rendu à cette occasion.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité