La Weez : la voiture électrique sera mise en production d'ici la fin de l'année

La Weez, la voiture électrique des Alpes-de-Haute-Provence a séduit un investisseur asiatique. Après huit ans de recherche et de conception, la production sera lancée d'ici la fin de l'année. La société Eon Motors espère conquérir le marché chinois

Sur le terrain, en condition réelle, la futur Weez est déjà à l'essai.
Entièrement électrique, en version 2 ou 4 places, cette voiture peut atteindre 90 Km/h, avec une autonomie de 120 Km.

On peaufine les derniers réglages, à la fois liés à la consommation d'énergie, mais aussi liés aux comportements routiers

explique Denis Mergin, directeur d'Eon Motors.
La Weez a été conçue ici, à la société Eon Motors, à Malijai, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il a fallu huit ans, aux ingénieurs pour mettre au point cette voiture électrique au design futuriste.
L'arrivée d'un investisseur venus de Hong-Kong, un équipementier, permet de relancer l'aventure et de viser l'un des marchés les plus prometteurs, l'Asie et notamment la Chine. L'empire du milieu veut que d'ici 2020, 10% des voitures soient électrique.
La société Eon Motors espère en profiter.

La clientèle asiatique aime ce qui vient de France, à partir du moment où il y a une forte valeur ajoutée, apporter la French Touch

affirme Denis Mergin.
La situation sur le site de conception devrait évoluer rapidement, la société va tripler sa surface pour installer une chaîne de montage.
Les premiers recrutements devraient débuter d'ici la fin de l'année. La production devrait monter en puissance sur les cinq prochaines années.
Reste une inconnue, quel sera le pouvoir de séduction de la Weez ?
La voiture sera vendue sur internet, au prix de 17500 euros.

Reportage : Véronique Bouvier et Léo Centofanti

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité