Les urgences de nuit du CHI à Manosque fermées pendant 35 jours consécutifs

Le manque de personnel médical au CHI de Manosque est tel que la direction privilégie les passages de jour, plus nombreux. Quitte à prolonger la fermeture du service de nuit.

Les fermetures des services d'urgence de nuit se multiplient. A Manosque, pendant 35 nuits consécutives, les urgences du Centre Hospitalier Intercommunal resteront dermées, depuis le 4 juillet et jusqu'au 8 août.

"Nous manquons de personnel médical, alors on cherche des intérimaires complémentaires. Et on n'en trouve pas", démêle Franck Pouilly, le directeur du CHI. Ce qui explique que les urgences de nuit restent fermées, alors qu'elles devaient rouvrir le 26 juillet. 

"On privilégie le service de la journée, pendant lequel on compte en moyenne 80 passages par jour, contre 20 passages la nuit". De 20H30 à 8H30 le lendemain, les habitants des 11 communes qui composent le bassin de Manosque et qui dépendent de ce service d'urgence sont donc amenés à se diriger vers Sisteron, Pertuis, Digne-les-Bains ou Aix-en-Provence. 

L'accueil des femmes enceintes, lui, est maintenu, nuit et jour. "Il nous arrive de recevoir six à sept femmes enceintes par nuit", explique Franck Pouilly, qui espère ne pas avoir à prolonger la fermeture du service encore une fois en août. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité