Le chantier du Provençal avance enfin. Ce célèbre hôtel de Juan-Les-Pins qui a subi un incendie doit être transformé en résidence de luxe. Le début d'une renaissance pour ce célèbre établissement et tout un quartier.

On ne voit presque plus sa façade, elle est recouverte d'échafaudages. 

Preuve d'une réelle activité, une grue est en mouvement. Comme un signe de vie sur le site de l'ancien hôtel Le Provençal. L'établissement avait dû fermer ses portes en 1976 pour des raisons économiques.

Depuis 1998, il était question de réhabilitation. Mais les projets s’enlisaient sur fond de bataille juridique autour des permis de construire avec les riverains.

Cet hôtel mythique de la Côte d'Azur avait même subi un incendie en 2012. Puis, il avait été laissé à l'abandon. En 2015, un milliardaire anglais le rachète.

Une renaissance après de longues années noires ! 

Cette vaste bâtisse blanche d'une dizaine d'étages qui surplombe la mer et la pinède a toujours séduit les stars.

Ouvert dans les années 20, l'hôtel devient vite le rendez-vous incontournable de stars internationales comme Marlène Dietrich.

Sur sa plage, est même inventée la discipline du ski nautique en 1932 !

Ce documentaire (en anglais) retrace la période faste de l'hôtel Le Provençal : 

"Une épave, un repoussoir"

Pour Jean-Paul Sozedde, vice-président de l'association "Juan-les-Pins Cadre de Vie", les travaux sont un bon signe de redémarrage de ce quartier mondialement connu, tombé peu à peu en désuétude : 

C'était à une époque le vaisseau amiral de Juan-les-Pins et puis c'est devenu une épave qui est devenue une verrue, un repoussoir dont on avait honte. Effectivement, on voit que c'est en train de redémarrer, c'est peut-être une renaissance de Juan-les-Pins.

Jean-Paul Sozedde, vice-président de l'association "Juan-les-Pins Cadre de Vie"

Actuellement, la transformation de l'ancien hôtel Le Provençal en une résidence haut de gamme franchit une nouvelle étape.

La signature d'un contrat entre le groupe immobilier franco-britannique Caudwell et VINCI Construction France permet au projet d'entrer dans une nouvelle phase de travaux.

Elle sera menée par une filiale azuréenne du leader français du BTP, Triverio Construction.

"Discussions avec l'architecte des bâtiments de France"

Caudwell est spécialisé dans la rénovation de demeures d'exception. Et s'est fixé un objectif : rendre au Provençal le lustre qui était le sien dans les années 1930 à 1960.

Sur son site internet, on peut lire : "Fort de son emplacement exceptionnel et de sa vue imprenable sur le Cap d’Antibes, ce symbole de l’époque Art Déco s’apprête à retrouver ses lettres de noblesse et devenir la résidence de luxe par excellence."

Pour construire des appartements dans cet édifice d'une superficie de 20.000 mètres carré, il a fallu s'armer de patience ! 

Il y a eu beaucoup de discussions avec l'architecte des bâtiments de France, avec cette façade qui est classée, en plus elle est exposée aux embruns donc il y avait une certain nombre de précautions à prendre pour restaurer la façade historique.

Reynald Lapitz, Directeur Caudwell France, est responsable de la reconstruction du Provençal.

Le groupe a un certain savoir-faire dans ce type de rénovation et précise dans un communiqué : "Après les résidences de prestige Parc du Cap et Les Oliviers, l'équipe Caudwell met tout son cœur à l'ouvrage sur cette phase cruciale de travaux".

 Le groupe immobilier emploie 70% d’entreprises du Var et des Alpes-Maritimes

Avec plus de 150 personnes qui travaillent sur ce site, le chantier entre dans une phase de travaux active, principalement sur la rénovation du bâtiment historique et de ses façades.  

C'est ce que confirme Nick Coulton, directeur projet Arcadis et assistant maîtrise d'ouvrage : "c'est en train de prendre vie, avec la création de balcons, de terrasses, de loggias avec ces échafaudages qui ceinturent le bâtiment et plus."

Bonne nouvelle pour les entreprises locales : le groupe immobilier emploie 70% d’entreprises locales du Var et des Alpes-Maritimes. 

Cette phase de travaux doit durer 30 mois, le projet prévoit également des locaux dédiés à des commerces.  

Malgré la crise sanitaire du Covid, l’achèvement des travaux est prévu à l’horizon du premier trimestre 2024.