Antibes : Préparation Coupe du monde : La France s'incline face à l'Australie (74-76)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Lebaratoux avec AFP

La France, après sa défaite face à l'Ukraine samedi, s'est de nouveau inclinée face à l'Australie (74-76), lors d'un match de préparation à la Coupe du monde.

Les Bleus ne semblent donc pas au mieux de leur forme à moins de2 semaines de la Coupe du monde en Espagne (du 30 août au 14 septembre).
De plus le forfait de Nando De Colo (fracture du 4ème métacarpien) ajoute une bonne dose de doute chez les Tricolores.
Une absence préjudiciable pour le groupe France, et dont Vincent Collet se serait bien passée, d'autant qu'il ne lui reste plus que 2 matches de préparation pour intégrer un 12ème homme. Qui sera-t-il ? Collet veut se donner un peu de temps avant de dévoiler son nom.
Les 10 premières minutes sont d'ailleurs assez rassurantes avec un retour des tireurs à trois points à l'instar de Batum qui scorent par deux fois tandis que le collectif reprend ses droits chez les Champions d'Europe (22-16).
Mais les démons ne sont pas si loin pour les Bleus, qui en oublient les bases.
Et comme les Australiens ne sont pas vraiment distancés, ils s'appuient sur la réussite de Goulding à 3 points.
Il faudra toute l'expérience de Diaw aux lancer-francs pour donner à ses partenaires 2 points d'avance à la mi-temps (36-34).
Une différence que Lauvergne, Batum et Diaw creusent au terme du 3ème quart temps (58-51), mais l'équipe de France s'enferre encore dans l'approximatif.
Les Australiens restent à l'affut par Baynes (21 points) et s'offrent leur 4ème victoire de leur Histoire sur les Bleus de France (76-74).
Les Champions d'Europe vont faire une dernière escale préparatoire à Strasbourg du 21 au 24 août avec 2 nouveaux matches amicaux qui les opposeront à la Finlande le 23 et à l'Australie le 24.

Vincent Collet (entraîneur de l'équipe de France) : "Ce qui est intéressant dans ce tournoi, c'est d'avoir joué des équipes très différentes. Hier, on a mis un coup de klaxon sur certains secteurs de jeu dont deux particulièrement où nous devons progresser, ce sont les pertes de balles et le repli. Parfois, on part encore dans l'impossible et il va aussi falloir réduire nos périodes délicates et être plus consistants."

Boris Diaw (capitaine de l'équipe de France) : "Hier, contre l'Ukraine, nous avons perdu parce que nous avons mal joué. Ce soir, on a perdu mais on est quand même satisfait par la manière."
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité