Grève et manifestation à Paris des salariés de France Télévisions contre la fin de la redevance audiovisuelle ce mardi

Un appel à la grève est lancé dans les rédactions de France 3 Côte d'Azur et de Provence-Alpes pour ce mardi 28 juin. Un mouvement en raison de la volonté du président de la République, Emmanuel Macron, de supprimer la redevance TV. On vous explique dans le détail ce qu'est la contribution à l'audiovisuel public (CAP) alias la redevance.

Vous connaissez sûrement son nom : la redevance. Cet impôt finance l'audiovisuel public. Le chef de l'Etat souhaite le supprimer.

Cette mesure a été voulue avant sa réélection par le président Emmanuel Macron, au titre du pouvoir d'achat. L'exécutif souhaite remplacer ce prélèvement par un budget courant sur plusieurs années, et assure que la fin de la redevance n'entraînera pas de baisse des moyens de l'audiovisuel public. 

Payée par près de 23 millions de foyers redevables possédant un téléviseur, la redevance rapporte plus de 3 milliards d'euros nets par an. Des syndicats de France Télévisions et Radio France ont appelé à la grève et à une manifestation à Paris ce 28 juin.

Certains salariés de France 3 Provence Alpes - Côte d'Azur seront mobilisés.

Pour mieux comprendre, sachez par exemple que les équipes de France 3 Côte d'Azur, dont la rédaction principale est à Antibes, sont aussi présentes sur Nice, Draguignan et Menton.

Durant l'année passée, plus de 500 reportages ont été réalisés donnant la parole à plus de 10 000 personnes et 500 invités dans nos studios.

Sans oublier la couverture de l'actualité sur notre site internet et nos réseaux sociaux.

À quoi sert la redevance ?

Depuis 2009, la contribution à l'audiovisuel public (CAP) est payable par toute personne qui est imposée à la taxe d'habitation et qui détient un téléviseur (ou un dispositif assimilé à un téléviseur). Cela revient en fait à 0,37 centimes par jour et 11,50 euros par mois par poste de télévision dans un foyer.

Depuis l'an dernier, la taxe d'habitation pour la résidence principale disparaît progressivement pour les contribuables. La plupart des contribuables en sont désormais exonérés. Ils reçoivent néanmoins un avis de taxe d'habitation de " zéro " euro, avec un volet pour la contribution audiovisuelle qui, quant à elle, ne disparaît pas pour l'instant.

Son montant est déterminé par le Parlement et s'élève actuellement à 138 euros en France métropolitaine et 88 euros dans les Outre-Mer.

Cela revient en fait à 0,37 centimes par jour et 11,50 euros par mois par poste de télévision dans un foyer.

À noter qu'en Allemagne, la redevance coûte 220 euros par an. 

Infographie France 3 Bourgogne-Franche-Comté

La redevance actuelle permet de financer les chaînes de TV et de radio du secteur public. Elle constitue même une des plus importantes ressources de ce secteur composé d'une multitude de rédactions :

France Télévisions (les chaînes France 2, France 3, France 4, France 5, et les chaînes publiques d’outre-mer, principalement)
► Arte France (la chaîne Arte)
Radio France (les stations France Inter, France Info, France Culture, France Musique et France Bleu, principalement)
France Médias Monde (Radio France internationale - RFI, les chaînes France 24 et TV5 Monde) 
► L’Institut national de l’audiovisuel (INA), chargé de la conservation des archives audiovisuelles.

Vos éditions d'information de ce mardi 28 juin risquent donc d'être perturbées.