Du 12 au 22 juillet : Jazz à Juan monte ses gradins pour la 58ème année

La scène de Jazz à Juan dans la pinède Gould / © Gilles Lefrancq
La scène de Jazz à Juan dans la pinède Gould / © Gilles Lefrancq

Du 12 au 22 juillet, le meilleur du Jazz vous tend les bras Pinède Gould à Juan-les-Pins. Dix soirées pour être au diapason du jazz d'aujourd'hui.
Gagnez des places en participant à notre tirage au sort.

Par Pernette Zumthor

Depuis 1960 et la création de Jazz à Juan, une aventure audacieuse pour l'époque, bien des données ont changé. Une mutation a opéré et le jazz s'est invité dans des genres qui lui étaient moins familiers mais il est resté attentif à ne pas se dissoudre dans le grand chaudron de la "world music".

Tentez votre chance pour gagner vos invitations pour les soirées du 16 au 21 juillet en vous connectant à notre page facebook


Cette année encore, la pinède Gould va résonner de ce qui se fait de plus actuel dans le genre : du jeune auteur compositeur Charles Pasi qui ouvre le bal le 12 juillet, artiste nourri à Miles Davis, Otis Redding ou Bob Dylan au pianiste Tigran Hamasyan, talentueux s'il en est, qui a raflé toutes les récompenses depuis une bonne vingtaine d'années, en n'oubliant pas au passage les vétérans d'Earth Wind and Fire dont les tubes continuent d'affoler les dance-floor.

 

A l'heure de sa 58ème année, point de retraite à l'horizon mais bien au contraire, la certitude de devoir garder l'oeil et l'oreille ouverts aux influences, histoire de ne pas se figer dans une discipline trop académique.


Par-delà les décennies, Jazz à Juan a su resté un festival ouvert, évolutionniste, c'est-à-dire optimiste, intuitionniste, anticonformiste, avant-gardiste, universaliste, synergiste, culturaliste, environnementaliste, humaniste, intimiste, moderniste, mutationniste, mutualiste, progressiste, rétro-futuriste...

annoncent non sans humour les organisateurs du festival.
 

Une programmation à l'image du monde d'aujourd'hui

Du groove, du funk-jazz, du rock et de la pop, du vintage rock et de la soul, faites votre marché dans cette programmation 2018 qui réunit des artistes unanimement voués à leur art comme à la nécessité de respirer.

Et à l'instar d'André Manoukian qui se remémore les origines de cette passion

Le jazz, c’est toute mon enfance 

se souvient-il en évoquant sa passion pour Fats Waller, qui lui a fait découvrir le « ragtime ».

Tout d’un coup c’est fulgurant pour moi : c’est la musique de ma vie, c’est à partir de là que je vais passer au jazz.
 

 

Toute la programmation de Jazz à Juan

Qui dit In, dit Off et parades festives

Un festival ancré depuis si longtemps dans son territoire ne pouvait qu'entraîner dans son sillage des manifestations cousines qu'on appellera tout simplement le "Off".

Dimanche 15 juillet en sera la consécration : Concerts dans les rues d’Antibes de 19h00 à 20h00 et de Juan-les-Pins de 21h30 à 22h30
Ce sont 100 musiciens et des milliers de spectateurs qui vont déambuler dans les rues et sur les places d’Antibes et de Juan-les-Pins, tout à leur joie de vivre et partager le jazz sous toutes ses formes...

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus