Beausoleil : Vente de cocaïne et poker truqué : 8 ans ferme pour un restaurateur

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Lebaratoux avec AFP

Un restaurateur de Beausoleil, semi-grossiste en cocaïne s'approvisionnant dans le milieu marseillais et organisateur de parties de poker truquées, a été condamné à 8 ans de prison ferme.

Joseph Fedele, 54 ans, restaurateur à Beausoleil, a expliqué mercredi devant le tribunal correctionnel de Nice qu'il avait entreposé de la cocaïne pour rendre service à son beau-frère Jean-Claude Régnier, fils d'une ancienne figure du milieu toulonnais, abattu en septembre 2012 d'une balle dans la tête dans le Var.
Un argument qui a laissé le procureur de la République très dubitatif : "M. Régnier est un bel alibi maintenant qu'il ne peut plus parler", a-t-il commenté dans son réquisitoire prônant 8 ans de prison.
Le restaurateur entreposait la cocaïne dans le salon de coiffure monégasque de sa maîtresse, estimant ainsi la mettre en sécurité à l'étranger.
6 kilos de cocaïne, ainsi que du matériel pour couper et conditionner la drogue, avaient été retrouvés dans la cave de son amie, en octobre 2012 après un an d'enquête, représentant une valeur marchande d'environ 500.000 euros, selon le procureur.
Il revendait notamment la drogue dans l'est des Alpes-Maritimes jusqu'à la frontière italienne.
Un Marseillais, Eric Esposito, 49 ans, fiché au grand banditisme et contact du beau-frère décédé, a été reconnu coupable d'avoir fourni au restaurateur un sac de 4 kilos de cocaïne et a été condamné à une peine de 4 ans ferme.
Un mandat d'arrêt a été délivré à son encontre.
L'homme qui comparaissait libre sous contrôle judiciaire a assisté toute la journée à l'audience, mais s'est éclipsé avant le délibéré.
L'un de ses avocats a expliqué qu'il avait dû rentrer à Marseille en raison du malaise d'une de ses filles.
Ses 2 conseils marseillais avaient plaidé la relaxe, argumentant que leur client, même s'il n'était pas un "enfant de choeur", "n'était pas un trafiquant de drogue".
Un autre Marseillais de 57 ans, joueur de poker professionnel, a reconnu avoir triché lors de parties de poker organisées à Beausoleil. L'homme qui n'était pas impliqué dans le trafic de stupéfiants a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende.
Car dans l'un des 2 restaurants du semi-grossiste en cocaïne, les enquêteurs français avaient fait une rocambolesque découverte : un système de tricherie par vidéo utilisé lors de parties de poker clandestines "fréquentées par des notables de Monaco et des Alpes-Maritimes".
Un expert italien de San Remo, dissimulé, visionnait les images des cartes des joueurs et renseignait un joueur complice à la table de poker.
"J'ai tout le temps joué", a admis mercredi le restaurateur. "Tout le temps triché aussi ?", lui a demandé le président du tribunal. "Oui...on peut dire ça", a répondu Joseph Fedele, tout en précisant que le système de tricherie n'était pas infaillible.
"Ca ne marchait qu'une fois sur deux, c'était de l'artisanat !", a-t-il décrit.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité