Caméras-piétons des policiers municipaux : Le ministère de l’Intérieur a annoncé la fin du test

Des caméras embarquées pour couvrir les policiers en cas de conflit mais aussi pour protéger les justiciables de bavure policière. / © F3
Des caméras embarquées pour couvrir les policiers en cas de conflit mais aussi pour protéger les justiciables de bavure policière. / © F3

Depuis 2016, plus de 300 communes ont équipé leurs policiers municipaux de caméras-piétons. De Marseille à Mougins dans les Alpes-Maritimes, la formule avait été testée. Le ministère de l’Intérieur a annoncé la fin de l’expérimentation.

Par @annelehars

Elles avaient fait leur apparition sur les tenues des policiers municipaux en 2016.

Le point à Mougins dans les Alpes-maritimes :
policiers
Prolifération de la vente illégale de cigarettes à Noailles, Marseille


C'est fini, le ministère de l’Intérieur a annoncé ce dimanche 6 juin la fin de l’expérimentation des caméras-piétons dans la police municipale, à quelques jours de l’examen au Sénat d’une proposition de loi sur le sujet.
L’enregistrement des interventions des agents de police municipale au moyen de caméras individuelles « ne sera plus autorisé par la loi » à partir de ce lundi, énonce le ministère dans un communiqué.


Plus de 300 communes ont participé à cette expérimentation  :


Ce dispositif  était censé améliorer les rapports entre les forces de l’ordre et la population et déjà utilisé dans la police nationale et la gendarmerie.

Christian Estrosi Maire de Nice demande la prolongation du dispositif

Christian Estrosi Maire de Nice, n'a pas manqué de réagir à ce sujet d'actualité. Lui qui  "depuis 2015, demande que les Polices Municipales puissent être équipées de caméras-piétons comme cela peut se faire depuis longtemps à l’étranger." 
14 caméras-piétons ont été utilisées par les Brigades de nuit et moto de la Police Municipale de Nice. Selon le maire de Nice, "dans une majorité des interventions, il a été constaté une modification des comportements des contrevenants, avec une diminution du niveau d’agressivité, sécurisant ainsi les agents. Des caméras piétons qui ont également permis de sécuriser et rassurer les contrevenants, assurés d’un contrôle dans les meilleures conditions."

A lire aussi

Sur le même sujet

conflit des salariés de McDonald's Saint-Barthélémy

Les + Lus