• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Campagne de prévention contre la la bactérie Xylella Fastidiosa dans les Alpes-Maritimes

Opération d'arrachage après la découverte d'un cas positif de Xylella fastidiosa identifié mercredi sur des plants de polygale à feuille de myrte sur la commune de Propriano, en Corse-du-Sud
Opération d'arrachage après la découverte d'un cas positif de Xylella fastidiosa identifié mercredi sur des plants de polygale à feuille de myrte sur la commune de Propriano, en Corse-du-Sud

Les producteurs d'olives des Alpes-Maritimes ont été ciblés par une campagne de prévention contre la bactérie tueuse de végétaux Xylella Fastidiosa, dont l'apparition en Corse suscite de vives inquiétudes au pic de la saison touristique.

Par AFP

L'oléiculteur Jean-Philippe Frère a accueilli sous ses oliviers du village du Rouret ses confrères du département pour le lancement de la campagne contre une bactérie transmise et dispersée par des insectes,  dévastatrice pour certains végétaux. il en appelle à la vigilance de tous.
 Neuf nouveaux cas de Xylella Fastidiosa ont été confirmés  dans le sud de la Corse, ce qui porte  à 17 le nombre de cas détectés depuis le 22 juillet.

L'alerte en Corse est arrivée au plus mauvais moment, dans la période estivale où nombre de vacanciers font l'aller-retour entre la Corse et le  continent. Chaque famille a envie de ramener un souvenir, qui une branche de lauriers roses, qui une branche de lentisque

 Une bactérie particulièrement agressive

"Ne ramassez pas les végétaux, surtout en Corse", dit-il aux vacanciers.

Il suffit de couper une petite branche infectée en Corse et puis quand on revient par Nice, Marseille, Toulon ou Gènes, on ouvre les fenêtres et le prédateur s'échappe du véhicule pour se poser sur les végétaux et les infecter

Reconnaître la bactérie: l'affaire de tous

Alors qu'aucune présence de la bactérie tueuse Xylella Fastidiosa n'a été détectée dans la région PACA, la chambre d'agriculture et le conseil départemental des Alpes-Maritimes ont présenté jeudi une brochure visant à aider à reconnaître les symptômes sur des végétaux emblématiques du Sud, comme l'olivier, mais aussi le laurier rose ou l'oranger.
Le document qui doit être largement diffusé auprès des exploitants et des mairies indique aussi comment réagir en cas de suspicion.
Pour le président du Conseil général des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, "il faut que le gouvernement prenne au sérieux et avec plus de détermination
cette affaire, c'est un enjeu national".

30 000 hectares d'oliviers détruits en Italie

"Il y a eu beaucoup de ratés dans le traitement en Italie, même si la réaction a été rapide. Si la maladie s'est autant propagée en Italie, c'est parce que certains n'ont pas respecté les prescriptions édictées pour les arbres contaminés. En Italie, Xylella a détruit 30.000 hectares d'olivier, un million d'arbres. En France la mobilisation doit être totale", a ajouté le député. 


Sur le même sujet

Le Dr Guevara explique la portée de cette modélisation numérique

Les + Lus