Agression sexuelle filmée à Cannes: ce que risquent les participants... et les voyeurs

La vidéo filmée sur un téléphone portable d'une jeune fille poursuivie jusque dans une supérette par un homme soulevant sa jupe et finissant par lui claquer les fesses, à Cannes, a fait le tour du web avant d'être retirée. Cette variante du  "happy slapping" est aussi sanctionnée par la justice. 

Capture d'écran de la vidéo d'agression sexuelle postée sur Facebook le 1er novembre 2015.
Capture d'écran de la vidéo d'agression sexuelle postée sur Facebook le 1er novembre 2015. © Capture d'écran Facebook
La scène s'est déroulée le 31 octobre dernier, le soir d'Halloween. Dans cette vidéo filmée par un téléphone portable, un homme poursuit une jeune fille. Il soulève sa jupe et alors qu'elle se réfugie dans une supérette et se rajuste, il lui claque les fesses violemment. Le tout, sur le fond sonore des "hourras" de ses compagnons. 

Vidéo retirée de Facebook

La vidéo, postée et partagée sur Facebook, a été signalée par le collectif féministe Paye ta Shnek à la secrétaire d'Etat chargée du droit des femmes, Pascale Boistard, qui l'a fait retirer. Malgré plusieurs signalements d'utilisateurs indignés, Facebook n'avait pas jugé, avant cette intervention, que la vidéo était contraire à ses règles d'utilisation. Cependant, elle a continué a tourner sur des réseaux à l'étranger. En ce qui concerne l'agression elle-même, une enquête est en cours, même si aucune plainte n'a été déposée. 


Ce que risquent les agresseurs... et les voyeurs

Par ailleurs, la police nationale rappelle sur son compte twitter les réflexes à avoir si vous êtes témoin d'un "happy slapping".


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter