Témoignage. VIDÉO. "Une tornade de feu est passée sur nous" : depuis les Iles Grenadines, un Cannois raconte la violence inouïe de l'ouragan Béryl

durée de la vidéo : 00h00mn51s
"C'est un désastre ! La machine à laver est encore là, mais la chambre de ma fille... a disparu". Le Cannois Sébastien Sailly, installé sur Union Island dans les Caraïbes, filme sa maison dévastée par l'ouragan Béryl. ©Sébastien Sailly
Publié le Écrit par Jacqueline Pozzi

En quelques heures, sa maison a été totalement détruite. Sébastien Sailly est installé depuis de nombreuses années à Union Island. Il a vécu de l'intérieur le passage de Béryl, ouragan de catégorie 5 qui a dévasté l'île. Son récit.

Dans quelques jours, il espère réussir à faire rapatrier son épouse en France, dans la région de Cannes dont elle est originaire. Et avec elle, leur fille âgée de 9 ans.

De la maison où Sébastien Sailly était installé avec sa famille sur une colline de Union Island dans les Caraïbes, il ne reste quasiment rien. Quelques pans de murs. Le toit a été emporté, les fenêtres et les portes arrachées, le mobilier entièrement détruit.

Béryl, le premier ouragan de la saison, est d'une violence rare. Mardi 3 juillet, il a frappé l'île avec une intensité maximale de 5 sur 5. Des vents à 250 km/h. L'île paradisiaque où vivent 3 000 personnes a été dévastée, tout comme l'île voisine de Carriacou.

A lire aussi --> L'ouragan Béryl fait au moins sept morts aux Antilles

Retranchés dans une buanderie

La communication avec le monde a été rétablie grâce au générateur dans lequel Sébastien, pêcheur professionnel et guide de pêche, se félicite aujourd'hui d'avoir investi. La liaison est mauvaise, mais il a réussi à nous relater la façon dont il a vécu l'ouragan.

durée de la vidéo : 00h01mn07s
"Les filles sont abritées dans des armoires. Nous avons bloqué les portes avec des meubles. On prie pour que ça ne dure pas trop longtemps." Sébastien Sailly filme de l'intérieur le passage de l'ouragan Béryl sur sa maison à Union Island. ©Sébastien Sailly

"Après les alertes, nous nous étions préparés au maximum. Nous nous étions retranchés dans la buanderie", nous explique-t-il.

La buanderie est la seule pièce dont le plafond est en béton. Ça nous a sauvé la vie. Tout le reste de la maison a été rasé.

Sébastien Sailly

à France 3 Côte d'Azur

Depuis, Sébastien et sa famille se sont réfugiés dans la maison de son père, un peu moins touchée. "Il doit rester deux ou trois maisons debout sur l'île, pas plus".

D'abord coupé du monde, il a entrepris mercredi soir de débloquer la route pour accéder au village de Clifton. "Par miracle, j'avais une tronçonneuse qui m'a permis de dégager la route. Depuis hier, nous pouvons aller nous ravitailler au village. Les bateaux d'assistance commencent à arriver avec des vivres."

Mais partout sur son passage, ce n'est que paysages de désolation. Maisons détruites. Arbres et pylônes arrachés. Taules enroulées autour des troncs.

C'est comme si une tornade de feu avait traversé l'île.

Sébastien Sailly

à France 3 Côte d'Azur

durée de la vidéo : 00h00mn16s
Sébastien Sailly filme son entrée dans le village de Clifton. Comme celui de Ashton, il a été totalement dévasté. ©Sébastien Sailly

Cannois par sa mère, cet ancien élève du lycée Carnot s'est rapidement installé dans les Caraïbes avec sa famille pour vivre de sa passion pour la pêche. Il n'en est pas à son premier ouragan. Il était là en 2004, lors du passage d'Ivan sur Grenade. Mais il n'en avait jamais vécu d'aussi violent.

A lire aussi --> Aux Grenadines, les habitants quittent leurs îles dévastées par l'ouragan Béryl

"Nous allons avoir besoin de beaucoup, beaucoup d'aide"

"La Martinique a déjà envoyé des hélicos pour évacuer les grands blessés", a-t-il entendu dire. "Pour nettoyer, les militaires français et peut-être anglais sont attendus, pour évacuer tout ce qui peut l'être". "Nous allons avoir besoin de beaucoup, beaucoup d'aide". Sébastien Sailly a d'ailleurs ouvert une cagnotte en ligne pour toutes les personnes qui voudraient apporter leur aide financière aux sinistrés.

Mercredi, l'ouragan Béryl a poursuivi sa route sur le sud de la Jamaïque, faisant deux morts et d'importants dégâts. Il perd désormais de la puissance. Il ne sera plus classé qu'en catégorie 2/5 lorsqu'il touchera les côtes du Mexique ce jeudi soir (heure de Paris).

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité