Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

La carte scolaire provoque des remous dans les Alpes-Maritimes

Devant le groupe scolaire Corniche fleurie à Nice, les parents manifestent, lundi 19 février
Devant le groupe scolaire Corniche fleurie à Nice, les parents manifestent, lundi 19 février

Les manifestations s'enchaînent pour dénoncer la carte scolaire. Ce mardi 20 février, la colère gronde dans la Vallée de la Roya et la Vallée du Var. Lundi, une école niçoise a manifesté. Le syndicat Snuipp avance les chiffres de 12 ouvertures et 37 fermetures de classe.

Par Laurence Collet

Ce mardi 20 février, le soleil azuréen s'est levé sur une vague de contestation. Dès 7h du matin, des parents d'élèves manifestaient sur le pont de la Manda, près de Gattières. Dans ce village, les familles et les enseignants craignent la fermeture d'une classe dans l'école de la Bastide.
Dans une autre vallée, loin du fleuve Var, celle de la Roya, c'était aussi la mobilisation générale.

Reportage ce mardi à Breil-sur-Roya :

Carte scolaire : manifestation à Breil-sur-Roya


Reportage ce mardi à Gattières :


Carte scolaire : manifestation à Gattières
Intervenants : Valérie Sureda Association de parents d'élèves "les amis du rouge-gorge" et Pascale Guit Maire de Gattières - ROUTHIER Jean-Christophe, LOTH Benoit et BRANCATO Nathalie


A Breil sur Roya les manifestants ont carrément décidé de bloquer la vallée, pour protester contre plusieurs fermetures de classe.
Distribution de tracts près du pont de la Manda, mardi 20 février, pour dénoncer la fermeture d'une classe à Gattières / © Benoît Loth
Distribution de tracts près du pont de la Manda, mardi 20 février, pour dénoncer la fermeture d'une classe à Gattières / © Benoît Loth

37 fermetures de classe...

Le syndicat Snuipp a annoncé jeudi dernier que 37 classes pourraient fermer dans la carte scolaire 2018-2019. Une information ni confirmée ni démentie par l'Académie. Cette dernière se réfère au prochain comité technique du 23 février au rectorat, durant lequel les représentants des enseignants et ceux de l'Education nationale vont discuter d'une solution. 

... mais 33 classes doublées

D'autre part, l'Académie de Nice insiste sur le doublement des classes. Elle doit respecter la promesse présidentielle de diminuer les effectifs en Classe préparatoire dans les zones les plus en difficultés.
Cela a déjà été fait : les chiffres officiels font état de 33 classes de CP qui ont été coupées en deux dans les Alpes-Maritimes. Dès la rentrée 2018, certaines classes de Cours élémentaire première année (CE1) bénéficieront de la même mesure.
Cet effort n'est pas sans conséquence sur la gestion du reste des établissements scolaires.

Et des cas particuliers, comme le groupe scolaire Corniche fleurie à Nice

Là-dessus viennent s'ajouter des problématiques spécifiques à chaque école. Le groupe scolaire Corniche fleurie subit la carte scolaire (fermeture d'une classe d'école maternelle prévue) et surtout des travaux avec mise en place de préfabriqués qui mettent certains parents en colère.
Les parents d'élèves de ce groupe scolaire niçois ont manifesté devant l'établissement lundi 19 février à 16h pour interpeller les élus.
Interview de l'Inspecteur d’Académie de Nice le 15 février 2018


A lire aussi

Sur le même sujet

Marseille : marche blanche pour Engin

Les + Lus