La cueillette du génépi, c'est en août mais avec modération

© France3 Provence-Alpes
© France3 Provence-Alpes

La cueillette de plantes dans l'enceinte du parc du Mercantour n'est pas autorisée en général, dans un souci de préservation des espèces. Mais à titre exceptionnel, il est possible de prélever de petites quantités pour la consommation personnelle. Toules les infos ici !

Par Catherine Lioult

Vous allez à la montagne et vous avez raison. Pendant l'été, quoi de mieux qu'un peu de fraîcheur avec ce contact avec la nature ! Créé en 1979, le parc du Mercantour compte entre mer et montagne  68.500 hectares, 58 mammifères, 153 espèces d'oiseaux, sans oublier 2.000 espèces de plantes dont 200 rares. Il faut donc en prendre soin et la règlementation à cet égard est stricte.


Août, le mois du génépi


Il n'est possible de cueillir du génépi, plante qui ne pousse que dans les Alpes entre 2000 et 3000 mètres d'altitude, qu'au mois d'août. Il existe quatre variétés pour pouvez cueillir 80 brins maximum par personne de  l'Artemisia glacialis,  (le génépi des glaciers),  de l'Artemisia umbelliformis (génépi blanc) ,  et  de Artemisia eriantha
(le génépi à fleurs cotonneuses). Attention, il est formellement interdit de ramasser le génépi noir, en raison de sa rareté.

 

Comment le ramasser


Dans tous les cas, la récolte  doit se faire avec un outil tranchant. Il convient de ne pas abîmer le pied. Il vous est demandé de laisser quelques tiges fleuries pour permettre la reproduction du plant.
Deuxième contrainte : faire la cueillette à plus de 250 mètres des voies de circulation  pour éviter le pillage des plantes les plus accessibles.
Une fois ramassée, la plante se déguste en infusion ou en liqueur.

 

Les baies

 
Récolte des myrtilles, framboises, fraises des bois et mûres du 1er août au 15 septembre dans le parc du Mercantour / © MAX PPP
Récolte des myrtilles, framboises, fraises des bois et mûres du 1er août au 15 septembre dans le parc du Mercantour / © MAX PPP


Myrtilles, framboises, fraises des bois et mûres peuvent être prélevées du 1er août au 15 septembre à la main seulement. Vous avez droit à un litre par personne.

 

Attention, les gardes veillent


Le parc explique que "cette réglementation  contribue au maintien de certaines traditions culinaires ou médicinales
montagnardes, qui font partie de la culture locale".
Ne pas la respecter, c'est prendre le risque d'être pénalisé. L'an passé, un contrevenant a été interpellé avec 2.600 brins de génépi. Sa cueillette a été saisie et il a été verbalisé.

Sur le même sujet

Marie-Christine Thouret, maire de Sospel (06)

Les + Lus