Cet article date de plus de 5 ans

Démolition d'un restaurant de plage à Théoule

A Théoule, depuis 25 ans, c'était une institution. Le restaurant de la pointe de l'aiguille n'existe plus, démoli par une pelleteuse. Construit sur la plage, le bâtiment contrevenait à la loi Littoral.
© France 3 Côte d'Azur

Un restaurant les pieds dans l'eau, face à la Méditerranée. Pour les touristes et certains habitants de Théoule-sur-Mer,  le lieu était magique.

Août 2015
Août 2015 © France 3 Côte d'Azur


La pelleteuse est entrée en action, sous le regard effondré de l'exploitant. Pour Claude Cresp, 

Jamais je pensais en arriver à partir comme ça. En plus, c'est une grosse déception,   ça faisait 25 ans , je recevais beaucoup de personnes, on finit en queue de poisson....



Force doit rester à la loi, en l'occurrence la Loi Littoral. 

Une plage ne peut être que concédée, car le domaine public appartient à l'Etat est il est inaliénable et imprescriptible. 
Quant aux restaurants de plage, ils doivent être démontables.
Une construction " en dur " est  non conforme. Elle s' expose donc à une démolition. La concession de cette plage n'a pas été renouvelée. La destruction du restaurant de la pointe de l'aiguille sera à la charge du propriétaire. Il lui en coûtera 20 000 euros. 

Un nouvel établissement pour l'été prochain

Un  délégataire  devrait être prochainement désigné pour l'exploitation d' une plage privée, et des activités nautiques. La mairie veut en lieu et place du restaurant un parc naturel marin avec un point d'information pour les promeneurs.

REPORTAGE:
durée de la vidéo: 01 min 50
Démolition restaurant Théoule
INTERVENANTS: Claude Cresp, restaurateur, des passants, Georges Botella, maire de Théoule-sur- Mer
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral aménagement du territoire environnement société