Des élans introduits dans une réserve de l'arrière-pays près de Grasse

© Réserve des Monts d'Azur
© Réserve des Monts d'Azur

La Réserve des Monts d'Azur située à Thorenc a accueilli la semaine dernière un jeune élan. Au mois de novembre, il sera rejoint par trois femelles. Le but de ce projet écologique : "que les animaux retrouvent leur juste place dans la nature".

Par Pauline Thurier

Le plus gros des cervidés débarque dans les Alpes-Maritimes. Au début du mois d'octobre, la Réserve des Monts d'Azur a accueilli un élan mâle âgé d'un an et demi. Entre le 15 et le 20 novembre, il sera rejoint par trois femelles venues d'un parc zoologique de Suède. 

Des animaux en liberté "quasi-totale"

Cette réserve, située à Thorenc, à une heure de Grasse, vise à faire cohabiter des espèces d'animaux en voie de disparition comme le bison d'Europe et le cheval de Przewalski. Ces mammifères qui rappellent les peintures de la grotte de Lascaux se partagent le territoire (de pas moins de 400 hectares) avec le lynx boréal, le loup mais aussi les renards et les blaireaux. "Le but serait qu'un jour, les animaux retrouvent leur juste place dans la nature", nous explique Alena Langour, qui a créé la réserve en 2003 avec son mari.

Selon elle, sa réserve est l'une des "plus grandes en France et en Europe où les animaux vivent en liberté quasi-totale". Cela crée un chamboulement pour le petit élan qui vient d'arriver. "Il découvre son territoire, il se dit que ce n'est pas son milieu, pas son paysage". Et pour cause, il arrive tout droit d'un zoo tchèque, où il est né. Pour le moment, il est donc quasiment impossible de l'apercevoir dans la réserve. Il faudra patienter au moins "encore quelques jours", d'après Alena Langour. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus