Haut-pays niçois: des gendarmeries menacées de fermeture

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.K
© France 3 Côte d'Azur

Quatre gendarmeries de l'arrière-pays niçois sont menacées de fermeture pour raison économique.  A Tende, ville de 2 200 habitants, c'est désormais la caserne de Breil sur Roya qui aura en charge tout le canton. Les élus regrettent cette décision qu'ils jugent inadaptée à la situation frontalière.  

Villar-sur-Var, Valberg , Lantosque , mais aussi Tende ont  reçu la visite, il y a trois semaines du colonel de gendarmerie pour leur annoncer le projet de restructuration. 

Plus de gendarmes à Tende depuis un an

A Tende, 2200  habitants, la porte de la gendarmerie est fermée depuis un an. Même la permanence du mercredi n'est plus assurée. Les cinq gendarmes ont été affectés à d'autres brigades. Les habitants regrettent cette fermeture.

"Nous sommes un pays frontalier, il y a des flux migratoires, il faut pouvoir contrôler tout ça", déplore Jean-Pierre Vassalo le maire UMP de Tende. 


Les tendasques doivent désormais se rendre à la gendarmerie de breil-sur-Roy, à 20 kilomètre de chez eux. 

Ruralité en danger? 

Dans l'arrière-pays niçois, c'est la ruralité qui est en danger. En vingt ans, Tende a perdu une compagnie de CRS, une compagnie de douaniers, et deux compagnies de gendarmerie. Cela représente 72 familles qui ne participent plus à la vie économique du village.

Le reportage de Hugues Nicolas, Jean-Christophe Routhier, Francis Huss, Jean-Paul Bierlein, Johann Gross
durée de la vidéo: 01 min 28
Gendarmerie fermée à Tende


Intervenants: 
  • Jean-Pierre Vassalo, maire (UMP) de Tende
  • François-Xavier Lauch, directeur de cabinet du Préfet des Alpes-Maritimes

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.