"Le camion de Boubi" : un projet de café itinérant au service des villages retirés dans les Alpes-Maritimes et le Var

Publié le
Écrit par Florine Ebbhah .

Depuis quelques années, ils ont le vent en poupe et font désormais parti du paysage, un peu partout dans le pays. Les camions itinérants servent le plus souvent de la petite restauration aux urbains ou péri-urbains. Pour "Le camion de Boubi", c'est autre chose. Le projet se destine à en faire le café du coin, pour quelques heures ici et là.

"Le camion de Boubi" est en fait plutôt une roulotte. Elle n'est plus toute jeune mais reste tout à fait fonctionnelle.

Avant d'être rachetée par sa nouvelle propriétaire Angel, on y faisait des hamburgers vénézuéliens...

Une autre aventure

Changement de nom, changement de destination et autre fonction. "Le camion de Boubi" attend sagement d’être réaménagé dans son garage, près de Nîmes, dans l’espoir de bientôt sillonner les petites routes de l’arrière-pays niçois.

C’est le projet d’Angel. Cette trentenaire, originaire des Hautes-Pyrénées est niçoise d’adoption depuis dix ans et c’est de là qu’elle tient son surnom de Boubi.

Cette professionnelle de la restauration a son projet en tête depuis quelques années mais elle le murit vraiment depuis maintenant deux ans.

L’idée est simple. Monter un café/bar nomade pour aller à la rencontre des habitants de petits villages privés de commerces de proximité et notamment du café du coin.  

Angel est native d’un village qui compte 500 habitants. La ruralité, elle connaît bien et elle adore ça. Les métiers de la restauration, elle les pratique depuis seize ans. Ça aussi elle maitrise.

Cinq villages déjà motivés

Parmi les sites d’accueil, La Roquette-sur-Var, La Tour sur Tinée ou encore Roussillon sont partants pour recevoir «Le camion de Boubi ».

Angel/Boubi se projette déjà. "J'adore conduire. Je me vois bien toutes les semaines, du mardi au dimanche, dans les Alpes-Maritimes ou le Var...et pourquoi ne pas pousser jusque dans les Alpes de Haute-Provence?", ajoute-t-elle. 

Prêts, argent et cagnotte

Son dossier d’entrepreneure est bien ficelé. Le plus gros est fait.

Le réseau Initiative Nice Côte d’Azur a validé et soutient son projet. L’association qui aide au financement – prêt à taux zéro - des créateurs de petites entreprises est une étape sécurisante et appréciée des banques pour les démarches de prêt complémentaire.

C’est l’étape clé pour Angel. L’association lui prêtera 8000 euros dès que la banque assurera les 22 000 euros manquants pour se lancer. La réponse est en attente depuis plus de deux mois et Angel perd patience. En attendant, elle a ouvert une cagnotte en ligne.

Au menu dans « Le camion de Boubi »

Une fois munie de ses cafetières, robots et autre réfrigérateur, la roulotte se lancera sur les départementales de l’arrière-pays titulaire d’une licence 3.

Angel connait déjà sa carte. "Au choix pour les clients : des boissons chaudes ou fraîches. De la bière, du vin, des vins cuits mais aussi de quoi satisfaire les becs sucrés ou salés", précise-t-elle.

Angel insiste sur le côté social de la démarche et mise également sur des prix très abordables pour que tout le monde y trouve son compte.

Entre 3,50 euros et 5,00 euros maximum pour ses produits avec une préférence pour le circuit court.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité