Le grassois Alexis Raynaud, médaillé olympique, accueilli en héros après son retour de Rio

© Maxppp
© Maxppp

Le grassois, licencié au club du tir sportif d'Antibes, a atterri mardi soir à Nice, avec sa médaille de bronze au tir carabine à 50 mètres et avec un comité d'accueil qui l'attendait de pied ferme.

Par P.S.

Les premiers mots d’Alexis Raynaud seront pour son comité d’accueil, sa famille, sa petite-amie, son club de tir sportif d’Antibes: « sans eux je serai pas là ».

Le club d'Antibes, pépinière de talents

A l’aéroport de Nice où il revenait mardi de Rio, le grassois est revenu avec une médaille de bronze et beaucoup d’émotion.
Dimanche dernier, finale de la carabine 50 mètres trois positions. Alexis Raynaud est en difficulté alors il repense à la veille, à Jean Quicampoix, qui a décroché l’argent en pistolet 25 mètres vitesse. Il s’accroche et décroche le bronze.
Le grassois Alexis Raynaud, médaillé olympique, accueilli en héros après son retour de Rio
Le grassois, licencié au club du tir sportif d'Antibes, a atterri mardi soir à Nice, avec sa médaille de bronze au tir carabine à 50 mètres et avec un comité d'accueil qui l'attendait de pied ferme. - France 3 Côte d - Nathalie Jourdan, Philippe Queyroux

Ils ont grandi au club du tir sportif  d’Antibes comme dans une grande famille élargie.

Pour préparer les J.O., Alexis Raynaud a arrêté ses études, s’est entraîné 6 heures par jour. Il cherche désormais un emploi, peut-être dans la gendarmerie, espère que sa victoire comptera pour ses futurs employeurs.

A lire aussi

Sur le même sujet

Un témoin raconte l'intervention à Saint-Raphaël

Les + Lus