Migrants : un manifestant dit avoir été molesté par les forces de l'ordre

La tension monte à Vintimille. Les migrants n'entendent pas être oubliés ! Dimanche, ils étaient une centaine à tenter une action commune pour franchir la frontière. Des militants venus les soutenir ont été interpellés. L'un deux dit avoir été violenté par les forces de l'ordre. 

© F3
Dimanche soir, à Vintimille, une centaine de Soudanais et d' Erythréens tentent ensemble de rallier la France en montant dans le TER de 22h50. Interceptés par les forces de l'ordre, leur voyage s'arrête à Menton. Des militants venus soutenir les migrants sont interpellés pour "entrave sur la voie publique". Parmi eux, Alexis, un étudiant en journalisme qui filme la scène. 

On m'a demandé les photos et les vidéos que j'avais prises, j'ai refusé (...). Les policiers m'ont ensuite écrasé à l'arrière de la voiture, à quatre, m'ont donné des coups, m'ont tordu les bras, m'ont écrasé la tête avec leurs genoux"


Du côté de la préfecture, on répond que les policiers ont réagi avec professionnalisme, tact, et mesure, comme l'explique François-Xavier Lauch, Sous-préfet et directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes: 

On leur a demandé de s'écarter, sans emploi de la force (...). Trois d'entre eux se sont mis en travers de la voie publique et ont été mis en garde à vue pour entrave sur la voie publique, rien de plus, rien de moins"



Aucune plainte n'a été déposée à ce jour. 
 

durée de la vidéo: 02 min 15
Migrants interpellés à Menton: un militant molesté


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration