Cet article date de plus de 6 ans

Affaire Zyed et Bouna: Christian Estrosi reconnaît avoir fait "une confusion"

Le député UMP Christian Estrosi a reconnu mardi avoir fait "une confusion" avec l'affaire de Villiers-le-Bel après ses récents propos très critiqués sur la relaxe des deux policiers dans l'affaire Zyed et Bouna.
"Bien sûr", a-t-il dit interrogé sur le fait de savoir s'il s'était trompé. Il a expliqué qu'il devait être interrogé sur "les migrants" et que lui avait
échappé "une toute petite dépêche" sur la relaxe des policiers. "J'ai fait une confusion. Vous n'avez jamais fait de lapsus en tant que journaliste?", a-t-il dit, ayant confondu les faits de Clichy-sous-Bois avec l'affaire de Villiers-le-Bel.

"Il y a la mort d'enfant il n'y a rien de plus épouvantable, on ne peut avoir que prioritairement de la compassion", a-t-il aussi dit.

Le maire de Nice s'était "réjoui" la semaine dernière de la relaxe des deux policiers, poursuivis pour non-assistance à personne en danger lors du décès des deux adolescents dans un site EDF de Seine-Saint-Denis. "Les familles n'ont qu'à éduquer leurs enfants et faire en sorte qu'ils ne soient pas des délinquants", avait-il estimé, s'attirant de nombreuses critiques. (Avec AFP)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique les républicains police société sécurité