Alaize s'envole pour Rio

Jean-Baptiste Alaize, qui a perdu une jambe lors d'un massacre au Burundi, est devenu depuis un athlète accompli et un homme heureux. Il s'entraîne à Boulouris, avant de partir aux Jeux olympiques handisports de Rio. Catégorie : Athlétisme.

Il est sans doute un exemple parfait de ce que le psychiatre Boris Cyrulnik appelle la résilience. Jean-Baptiste Alaize est un athlète qui ne se dépare pas de son sourire et de ses performances. Il a battu son record de France de saut en longueur aux championnats d'Europe à Grosseto en Italie et il a décroché la médaille de bronze, avec un saut à 6,67 mètres.

Pourtant, il a vécu un drame lorsqu'il était enfant. A l'âge de trois ans, alors qu'il vivait au Burundi, sa famille a été attaquée. A la machette. Les coups des assaillants lui ont fait perdre une jambe et une partie de sa famille. C'était en 1991.
En France, il a retrouvé une vie et une vocation, le sport. Mais en mars 2015, le sort s'acharne. Il est renversé par une voiture. Gravement blessé à la jambe, il se bat et revient au meilleur niveau mondial.
Depuis 1 an, il habite le Var et il s'entraîne au Creps de Boulouris à Saint-Raphaël.
A voir, le reportage d'Alexandre Dequidt et Jean-Paul Bierlein. 
durée de la vidéo: 02 min 22
Jean-Baptiste Alaize se prépare pour les JO



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport athlétisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter