Cet article date de plus de 4 ans

Christian Estrosi à propos de Patrick Buisson: "J'ai toujours souhaité garder des distances avec ce sinistre personnage"

Selon son ancien conseiller Patrick Buisson, Nicolas Sarkozy aurait dit de Christian Estrosi: "Cet abruti (...) qui a une noisette dans la tête.". L'ancien maire de Nice a réagi sur France 24: "J'ai toujours souhaité garder des distances avec ce sinistre personnage."

© Capture d'écran France 24
Chirac "corrompu", Fillon "pauvre type", Xavier Bertrand "méchant", Estrosi "abruti", DSK "dégoûtant personnage" qu'il a "de quoi faire exploser en plein vol"... Florilège des petites phrases et autres confessions de Nicolas Sarkozy, selon son ancien conseiller Patrick Buisson, dans un livre, "La Cause du peuple", à paraître jeudi.

- sur Jacques Chirac: "Il aura été le plus détestable de tous les présidents de la Ve. Franchement, je n'ai jamais vu un type aussi corrompu (...) J'ai rarement rencontré quelqu'un d'aussi méchant et avide."
- sur François Fillon, après l'inauguration en 2010 par son Premier ministre d'une mosquée: "Pauvre type, minable... Tant qu'il y est, il n'a qu'à venir mercredi au Conseil des ministres en babouches et avec un tapis de prière!"
- sur Xavier Bertrand: "C'est un méchant. Dix ans à essayer de placer des assurances en Picardie, dix ans à taper aux portes et à se prendre des râteaux, ça a de quoi vous rendre méchant pour le restant de vos jours. C'est d'ailleurs pour ça que je l'avais choisi."
- sur Christian Estrosi: "Cet abruti (...) qui a une noisette dans la tête."
L'ancien maire de Nice a réagi sur France 24: "J'ai toujours souhaité garder des distances avec ce sinistre personnage;" Nicolas Sarkozy avait une grande proximité avec Patrick Buisson: "Tout le monde fait des erreurs. C'en était une et pas une petite."

Et le président LR de la région PACA de puorsuive: "Si je devais m'intéresser à tous ceux qui nourissent une certaine hostilité à mon égard et qui ont des mots désagréables, sincèrement, j'aurais arrêté de conduire une vie politique depuis longtemps."


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société les républicains politique nicolas sarkozy