Cours Saleya à Nice: un fleuriste porte plainte pour menace de mort

Le conflit entre restaurateurs et fleuristes sur le cours Saleya. Comme à chaque début de saison, l'afflux de touristes aiguisent les appétits. Chacun tentant d'occuper le plus souvent le cours. Les esprits s'échauffent. Un fleuriste a porté plainte pour menace de mort.

Par Olivier Le Creurer

A l'origine, toujours le même désaccord: les horaires. Sur le cours Saleya, fleuristes et restaurateurs se partagent les mêmes emplacements. Quand les uns libèrent la place, les autres peuvent s'y installer. Mais tout le monde ne joue pas le jeu et chacun se renvoie la balle. 

Horticulteur menacé de mort
Reportage: C. Chaillan, J. Soffer et C. Buyse

Intervenants:
Humbert Avagnina Président de l’association des producteurs-revendeurs niçois
Claude Ben Haim Propriétaire de restaurants cours Saleya
Stéphane Baravex Chef du service exploitation du domaine public Mairie de Nice
Iara Di Domenico Association des commerçants du cours Saleya

Sur le même sujet

Les + Lus