Enlèvement d'Hervé Gourdel: ses ravisseurs menacent de l'exécuter en cas de nouveaux raids de la France en Irak

Dans une vidéo non authentifiée, un groupe lié à  l'organisation Etat islamique (EI) a revendiqué le rapt du Niçois Hervé Gourdel en Algérie. Ses ravisseurs menacent de l'exécuter en cas de nouveaux raids en Irak. Guide haute montagne, il était en randonnée dans la région de Tizou Ouzou.

Entouré par deux hommes armés

Dans cette vidéo, Hervé Gourdel, 55 ans, est entouré par deux hommes armés. Il lit un texte à l'attention de François Hollande, président de la République. Il se présente, donne sa date de naissance, le nom de ses parents. Il explique être arrivé en Algérie le 20 septembre (samedi) et qu'il est depuis dimanche aux mains d'un groupe armé algérien.

"Ce groupe armé me demande de vous faire la demande de ne pas intervenir en Irak. Je vous conjure, monsieur le Président, de faire tout ce qui sera en votre pouvoir de me sortir de ce mauvais pas. Je vous en remercie ..."

La vidéo est coupée nette. On n'entend pas la fin de la phrase.

Les services de l'Etat mobilisés

"Tout est mis en ouvre pour retrouver notre compatriote. Les services de l'Etat sont mobilisés et aucune hypothèse n'est écartée. Nous sommes en contact permanent avec les autorités algériennes qui nous apportent leur coopération et leur plein soutien", indique le Quai d'Orsay.

L'enlèvement s'est produit quelques heures avant un appel de l'organisation Etat islamique (EI) à tuer des citoyens --notamment Américains et Français-- des pays appartenant à la coalition internationale mise en place pour combattre ce groupe jihadiste en Irak et en Syrie.

"Tout allait bien"


Dans un entretien à l'Express, la mère  d'Hervé Gourdel explique: 

"Nous avons pu le joindre au téléphone hier après-midi. Tout allait bien. Il nous a dit qu'il entamait une randonnée de deux jours et qu'il serait peut-être difficilement joignable. Ensuite, il comptait ouvrir une nouvelle voie dans le massif."

Hervé Gourdel effectuait un trekking d'une dizaine de jours, en compagnie d'un touriste, dans le massif montagneux du Djurdjura dans la région de Tizi Ouzou.


"Coopération totale" entre Paris et Alger
La "coopération est totale entre la France et l'Algérie à tous les niveaux pour tenter de retrouver et de faire libérer" le Français enlevé dimanche en Algérie, a indiqué lundi soir la présidence française.  
François Hollande s'est entretenu avec le Premier ministre algérien Abdelmalek Sella  de ce dossier, a précisé un communiqué de l'Elysée. "Nos services sont en contact permanent et les autorités algériennes agissent avec notre plein soutien",
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hervé gourdel faits divers