Formule 1: Jules Bianchi visite les installations de Marussia en Angleterre

Jules Bianchi a découvert les installations de sa nouvelle équipe à Banbury, au nord ouest de Londres. 170 personnes travaillent sur ce site où est fabriqué la Formule 1. Le Niçois a un planning très serré d'ici le premier grand Prix de la saison, en Australie, à la fin de la semaine prochaine. 

Le reportage sera diffusé jeudi à 12h
Le reportage sera diffusé jeudi à 12h © Marussia
En deux heures, Jules Bianchi a fait connaissance avec sa nouvelle équipe. Si la pression est réelle, on entend une mouche voler dans l'atelier comme dans le bureau d'ingénierie. Le pilote, lui aussi, est très calme: "Je ne suis pas stressé. Ca fait longtemps que j'attendais ça et ça fait du bien." 
© L. Collet
Entre une séance de musculation dans une salle de sport à Antibes il y a dix jours ou ailleurs, Jules peaufine sa forme. Pas le choix de toute façon: "Je dois encore perdre deux kilos pour des raisons techniques... j'ai faim avec ma petite salade de ce midi !"
Quand il était pilote d'essai chez Force India, il devait avant tout s'adapter aux souhaits des copilotes titulaires et de ses dirigeants. Là, il entre dans une toute autre dimension. Chez Marussia, il a un rôle majeur

1er Grand Prix en F1

La semaine prochaine, il sera donc au départ de son premier grand prix de Formule 1: "Les qualifications, ce sera un moment très particulier. C'est une première, ça va aller vite, ça va être très exitant. Le Grand prix lui-même, bien sûr est plus important mais quand même. Mais je suis heureusement un peu habitué dans le sens où j'ai eu une carrière progressive. Ce sera quand même impressionnant."
© Marussia
Les Formule 1 quitteront l'Angleterre dès vendredi. Jules BIanchi, lui, s'envolera pour l'Australie dimanche.

John Booth, team manager de Marussia, est très content d'avoir recruté le Français: "Je connais Jules depuis longtemps. Depuis qu'il court en Formule 3 Euroseries. il me faisait déjà une forte impression à l'époque. J'ai toujours gardé un oeil sur lui depuis."
John Booth, team manager de Marussia
John Booth, team manager de Marussia © Photo L. Collet/France 3 Côte d'Azur

 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport automobile
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter