• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La gardienne N°2 des Bleues Cléopâtre Darleux arrive à Nice : “un vrai défi”

Cléopâtre Darleux / © DIMITAR DILKOFF / AFP
Cléopâtre Darleux / © DIMITAR DILKOFF / AFP

Après deux saisons au Danemark, la gardienne N.2 des Bleues Cléopâtre Darleux fera son retour dans le Championnat de France de handball ce vendredi à Nice, qu'elle espère guider au plus haut niveau. Ses titres : Coupe du Danemark, Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe et championne du Danemark. 

Par Ludovic LUPPINO pour l'AFP

Gardienne de l'équipe de France, elle a remporté la Coupe du Danemark, la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe et le 22 mai dernier, est devenue championne du Danemark. Quelques jours plus plus tard, elle signait à l'OGC Nice handball.
 

Quand Cléopâtre Darleux (1e à gauche) se la joue Shakira !

  • Pourquoi avoir décidé de revenir en France ?
 "Ces deux saisons au Danemark ont été riches. J'ai gagné plusieurs titres (Coupe du Danemark 2013, 2014, Championnat du Danemark 2014 et Coupe des Coupes 2014) et j'ai beaucoup appris. Mais j'arrivais en fin de contrat et j'avais le sentiment d'avoir fait le tour de la question. Je ne pensais pas forcément revenir en France. Il y a eu des propositions venant de Hongrie et de Russie mais celle de Nice m'a le plus séduite."

  • Quitter le championnat danois, l'un des meilleurs d'Europe, pour revenir en France, n'est-ce pas une régression ?
 "Au regard des titres européens remportés par les clubs danois, c'est sûr que des gens verront un peu cela comme une régression. Mais ce n'est pas du tout ma vision. Le Championnat de France ne cesse de progresser. Le niveau des équipes y est de plus en plus homogène et il attire de bonnes joueuses étrangères. La concurrence est telle que c'est difficile de faire des pronostics. Les clubs sont de plus en plus structurés. Et le projet de Nice est vraiment intéressant. C'est un club qui monte et qui a beaucoup d'ambitions. Cette saison, l'objectif est de disputer les play-offs et, à terme, de remporter une coupe d'Europe. C'est une équipe jeune où il y a eu pas mal d'arrivées. J'aurai la possibilité d'en devenir un cadre. C'est un vrai défi de hisser ce club au plus haut niveau."
  •  
  • L'année sera marquée par l'Euro (7-21 décembre) en Croatie et en Hongrie. Quels sont vos objectifs ?
"Cela fait un moment que l'on n'a pas remporté de médailles (depuis l'argent au Mondial-2011) donc le but c'est forcément de faire un podium, ce qui serait vraiment bien à deux ans des JO. On a hérité d'un groupe compliqué au premier tour avec le Monténégro, tenant du titre, et la Serbie, vice-championne du monde. Mais le niveau est tellement élevé au Championnat d'Europe que l'on joue forcément contre de très bonnes équipes dès le premier tour. On travaille maintenant depuis un an avec Alain (Portes, le sélectionneur) et j'espère que cela portera ses fruits."

Une interview plus personnelle sur ses goûts est à lire sur le site du club.


Sur le même sujet

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus