La ville de Nice lance l’expérimentation du stationnement intelligent

© France3 Côte d'Azur
© France3 Côte d'Azur

Grâce à un réseau de capteurs communicants, associés à des horodateurs de nouvelle génération, les automobilistes connaîtront en temps réel les places disponibles en voirie. Le dispositif Nice Park est expérimenté sur une première zone de la ville : le quartier Notre-Dame.

Par Yves Lebaratoux avec AFP

Ce système, en réduisant le temps consacré à la recherche d’une place, améliorera la circulation, notamment celle des transports collectifs, aidera à une bonne gestion des aires de livraison et réduira les émissions de CO2 associées au trafic urbain.

 / © France3 Côte d'Azur
/ © France3 Côte d'Azur

Il devrait être désormais plus facile de stationner aux abords de la gare de Nice, la ville ayant commencé à mettre en place un réseau de capteurs permettant en temps réel de connaître les places de parking payantes disponibles.
Le système, qui s'utilise via un smartphone, ambitionne ainsi de réduire le temps consacré à la recherche d'une place, ce qui fluidifie la circulation, réduit les émissions de CO2 et les nuisances sonores.
En effet, "20% du trafic en centre-ville" est lié à la recherche d'une place de stationnement, a précisé Benoît Kandel, premier adjoint au maire de Nice, en faisant une démonstration du nouveau système.
Le "stationnement intelligent" Nice Park est aussi "une réponse au gouvernement pour l'empêcher de mettre en place le PV à 35 euros", mesure à laquelle "je m'opposerai de toutes mes forces", a assuré le député-maire (UMP) de Nice Christian Estrosi.

Pour pouvoir bénéficier de ce service, l'utilisateur doit télécharger gratuitement sur son téléphone portable (Iphone, Android ou Windows mobile) l'application Nice City Passport et s'en servir comme un GPS, fixé sur un support dans son véhicule.

Il peut alors trouver sa place de stationnement en temps réel (le système étant réactualisé toutes les 10 secondes), la payer à la minute près sur son portable sans sortir de sa voiture ou choisir d'aller pré-payer sa place à l'horodateur avec le mode de paiement de son choix.

 / © France3 Côte d'Azur
/ © France3 Côte d'Azur

Développé par la ville dans le cadre d'un partenariat public-privé, le système breveté a obtenu le prix du "meilleur projet innovant ville intelligente 2011" lors d'un concours international à Barcelone.
Expérimenté sur un premier boulevard depuis janvier 2012, le système est simple en apparence: des capteurs sont insérés dans les trottoirs et renvoient des signaux à des horodateurs de nouvelle génération.
L'horodateur à écran tactile sert également de borne Wifi multi-usages, donnant toutes sortes de renseignements sur la ville (horaires de bus ou de tramway, expositions culturelles, météo...). Il sert aussi à alimenter des bornes de recharge pour voitures électriques.
Autre avantage pour la Ville: les automobilistes oubliant de payer leur place seront systématiquement repérés par les capteurs et mis à l'amende. 

 / © France3 Côte d'Azur
/ © France3 Côte d'Azur

A terme, en 2015, 14.000 places de stationnement sur la voirie devraient être équipées de capteurs dans toute la ville, pour un investissement de 13 à 15 millions d'euros, visant à remplacer des horodateurs classiques en fin de vie.

Sur le même sujet

Les + Lus