Lynchage mortel à l'Escarène : cinq personnes mises en examen

Cinq personnes ont été mises en examen pour "violences commises en réunion ayant entrainé la mort sans intention de la donner", dans l'enquête le lynchage qui a coûté la vie à Jérémy Da Sylva, en octobre dernier.

C'est un tournant dans les investigations ouvertes concernant la mort de Jérémy Da Sylva, 39 ans, victime d'un lynchage après un cambriolage, à l'Escarène, en octobre dernier. Cinq personnes ont été présentées, ce jeudi, au magistrat instructeur afin d'y "être mises en examen du chef de violences commises en réunion ayant entrainé la mort sans intention de la donner", annonce le procureur de la République.

"Leur placement en détention provisoire a été requis par le parquet", précise le ministère public.

Selon les premiers éléments de l'enquête, Jérémy Da Sylva aurait été "appréhendé" par des habitants de la commune, le 12 octobre, car il "correspondait à la description" de l'auteur d'un cambriolage survenu dans le village. Il est décédé deux jours plus tard.

Selon Le Parisien, trois hommes, dépeints comme des "proches" de la victime du vol, avait été placés en garde à vue, ce mardi, dans le cadre de l’information judiciaire ouverte le 21 octobre. Deux suspects auraient été arrêtés dans les Alpes-Maritimes et le troisième dans la région de Perpignan.

L'identité des suspects n'a cependant pas été confirmée par le parquet.