Maltraitance sur animaux : une pétition en ligne pour demander une justice plus rapide

Actu Animaux, qui réunit plus de 200 associations sur le territoire, a lancé une pétition dans laquelle elle dénonce la lenteur des instructions de dossiers concernant les animaux maltraités. Les procès interviennent selon Actu Animaux tardivement. Une association niçoise en fait les frais.

La justice doit statuer plus rapidement sur les cas de maltraitance animale,  selon une pétition. Image d'illustration.
La justice doit statuer plus rapidement sur les cas de maltraitance animale, selon une pétition. Image d'illustration. © Thierry GACHON / MAX PPP
La pétition est en ligne. Elle émane d'Actu Animaux, un site qui propose de sauver des chats, des chiens. Près de 200 associations en France lui font confiance et sont co-signataires. Elle interpelle la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, et  Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes et président du Groupe d'Etudes pour la Condition Animale.
Intitulée "Mauvais traitements sur animaux, trop c'est trop, la justice doit agir rapidement ! ", cette pétition demande que la justice instruise et juge rapidement les cas de maltraitances.
 

L'exemple d'une association niçoise


Joint par téléphone, Nicolas Biscaye gère le site Actu Animaux de Paris. Il nous explique que les cas de tortures sur les bêtes sont nombreux dans le sud de la France et il les listes dans la pétition.
 

Le point commun de ces affaires est que l'on aurait pu éviter le calvaire ou le décès de centaines d'animaux gravement maltraités si la justice pouvait agir plus rapidement, si les associations n'étaient pas entravées dans leurs actions difficiles de sauvetages.​​​​​


indique t-il.
Il précise qu'il entend apporter son soutien à une association niçoise, AJPLA (association justice pour les animaux).
Sa présidente, Chantal Fontanesi va au secours de bêtes blessées, et les récupère parfois sous alimentées ou battues. Elle n'hésite pas à porter plainte contre les propriétaires. Récemment,  l'un d'eux a lui aussi porté une affaire  qui remonte à 2017 devant la justice pour restitution des animaux. Deux jugements sont attendus les 13 et 20 janvier 2020, mais l'association risque une astreinte de 200 euros par jour depuis décembre 2018  en cas de non restitution, soit plus de 73 000 €.
 

Les revendications


Dans la pétition, Actu Animaux demande
► que les animaux ne soient plus jugés comme des biens meubles.
► que des magistrats,  et les forces de l'ordre soient formés et référencés pour mieux lutter contre la maltraitance animale.
► que les plaintes pour mauvais traitements sur animaux ne soient plus classées sans suite.
► que dans chaque département et région, des juristes forment des Délégués-enquêteurs qui seraient assermentés pour intervenir avec les autorités dans le cadre de mauvais traitements sur animaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter