Messe, cérémonie interreligieuse : les 7 religions unies à Nice ce 14 juillet

Hommage participatif sur le Quai des États-Unis de 9h à 20h / © Jacques PATE
Hommage participatif sur le Quai des États-Unis de 9h à 20h / © Jacques PATE

Plusieurs temps forts religieux et de recueillement sont organisés depuis ce jeudi 13 juillet à Nice. Des moments d'hommage et d'espoir pour les Niçois et les visiteurs. 

Par @annelehars

Une cérémonie interreligieuse s'est tenue à huis-clos à 10h à la Villa Masséna à Nice ce vendredi 14 juillet.

Elle est organisée sous l’égide d’Alpes-Maritimes Fraternité à l’intention de toutes les victimes du 14 Juillet 2016 et de leurs familles.
Alpes-Maritimes Fraternité (AMF) : une instance de concertation entre toutes les religions qui oeuvre pour la paix.

Cérémonie interreligieuse à huits-clos à la Villa Masséna

Alpes-Maritimes Fraternité a été créée en 2008 par Christian Estrosi lorsqu’il était Président du Conseil général des Alpes-Maritimes. Elle regroupe l’ensemble des cultes présents à Nice et dans le département des Alpes-Maritimes, ainsi que les différents groupes politiques du Conseil municipal. Instance de concertation entre toutes
les religions, elle oeuvre pour la paix, la liberté et le respect entre les hommes qu’ils soient croyants ou non-croyants.
 

Cérémonie interreligieuse : les 7 religions unies à Nice ce 14 juillet
Patrick Bruzzone Prêtre de la paroisse Saint-Pierre de l'Ariane à Nice - france 3


 

Une messe célébrée jeudi soir


Ce jeudi soir, une messe a été célébrée en la cathédrale de Nice :
Une messe solennelle a été célébrée en mémoire des victimes de l'attentat en la cathédrale Sainte-Réparate, dans le vieux-Nice. Beaucoup de monde, près de 800 personnes, pour cet office célébré par l'évêque de Nice, avec un un message d'espoir.

Une messe solennelle à Nice jeudi soir

L'évêque André Marceau, qui officiait, a salué la présence amicale des représentants des autres cultes et a appelé à "faire un travail de resurrection" et à faire fi des "peurs, parfois entretenues, des égoïsmes et des crispations". 

"Une année s'est ecoulée depuis cette nuit du 14 juillet. Dans de nombreuses existences, des situations de ténèbre se sont installées", a-t-il poursuivi. "Ce 14 juillet ne peut être que celui du relèvement(...) Oui, nous ne devons pas ressasser (...) Ouvrons nous a la fraternité, pas celle des fins de discours mais celle de la proximité".


Le choeur de la basilique avait été pavoisé d'un immense calicot bleu-blanc-rouge. Cette célébration solennelle s'est conclue par une version instrumentale de la Marseillaise à l'orgue, après une prière pour la France chantée en latin et accompagnée au grand orgue.

En conflit ouvert, MM. Estrosi et Ciotti ont offert pour l'occasion le visage d'une ville unie et soudée dans l'hommage. Ils sont arrivés ensemble, alors que les deux élus LR s'évitent depuis des mois.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Journée de mobilisation à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne